Didier Raoult pourrait quitter la France pour la Chine

Non, le professeur Didier Raoult ne quitte pas la France pour la Chine

Fake news autour du départ du professeur Raoult de l'IHU de Marseille pour la Chine

Dans son bulletin d'information du 19 mai, le professeur Didier Raoult pointe des problèmes de gestion de l'épidémie dans la capitale, où la mortalité a été bien plus importante qu'à Marseille, où il exerce. Il semblait probable qu'il veuille se rendre en Chine. Très critiqué dans le monde médical pour ses travaux sur l'hydroxychloroquine, l'infectiologue marseillais aurait été recruté par la Peking University Health Science Center (PUHSC), la faculté de médecine de l'Université de Pékin, la plus réputée du pays. Les constats chiffrés avancés par le professeur Didier Raoult sont donc justes mais concernent la région, difficile de conclure pour la seule ville de Marseille.

Un départ qui aurait été motivé par la difficulté " d'entreprendre des projets de recherche dans le domaine de la santé en France, le secteur étant rongé par les querelles partisanes, la bureaucratie tentaculaire et le politiquement correct. Dans un bulletin vidéo d'information diffusé mardi 19 mai, le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) en maladies infectieuses de Marseille compare les courbes de l'évolution de l'épidémie de coronavirus à Paris et à Marseille. Il pourrait intégrer ses nouvelles fonctions d'ici la fin de l'été.

La Fake news serait alors parti d'un faux mail adressé au magazine en usurpant l'identité de Didier Raoult.

"Pour vous donner une idée, il y a eu plus de morts en Île-de-France qui compte 12 millions d'habitants qu'à Wuhan pour le même nombre d'habitants, a poursuivi le professeur de microbiologie".

Le magazine Entreprendre dit s'être basé sur un e-mail qu'aurait adressé le professeur Raoult au PDG du groupe de presse Lafont-presse Entreprendre.

Dernières nouvelles