Covid-19: l'OMS émet des doutes sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine

Le Haut conseil de la santé publique recommande de ne pas utiliser l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 hors essais cliniques que ce soit seule ou associée à un antibiotique

Coronavirus : L’hydroxychloroquine inefficace selon une nouvelle étude observationnelle

Deux études, une chinoise et une française, publiées la semaine dernière, ont constaté que l'HCQ ne réduit pas significativement les risques d'admission en réanimation ni les décès chez les patients hospitalisés avec une pneumonie due au Covid-19.

Traitement supposé contre le Covid-19, l'hydroxychloroquine est sujette à de nombreuses critiques, mais fait aussi l'objet de nombreuses études, afin de déterminer son efficacité, ou sa dangerosité, contre le coronavirus. 81 144 patients qui n'ont pas reçu d'antipaludiques constituent le groupe témoin. 16,4 % des patients ayant reçu de la chloroquine seule sont décédés; 22,2 % quand la chloroquine était combinée à un antibiotique de type macrolide (destiné à traiter les infections aiguës et chroniques); 18 % pour l'hydroxychloroquine seule; et 23,8 % quand elle était associée au macrolide (comme dans le protocole du Pr Didier Raoult, avec l'antibiotique azythromicine). Les résultats sont clairs, l'étude démontrant que les patients traités à base d'hydroxychloroquine étaient alors susceptibles de développer des complications cardiaques, voire même de décéder. Lorsque l'hydroxychloroquine a été utilisée en association avec du macrolide (une classe de médicaments à laquelle appartient l'antibiotique azithromycine), des arythmies ventriculaires mortelles sont apparues chez 8,1% des patients. Depuis les résultats d'une étude publiée dans The Lancet, les doutes sont nombreux sur l'utilité du traitement prôné par Didier Raoult dans la lutte contre le Covid-19.

Comment ajouter notre site sur l'écran d'accueil de votre téléphone? . "J'ai saisi le HCSP pour qu'il l'analyse et me propose sous 48 heures une révision des règles dérogatoires de prescription", a écrit le ministre, sur Twitter. Elle augmenterait même le risque de décès et d'arythmie cardiaque. Il ne livrera probablement pas de conclusions avant plusieurs semaines.

Le débat médical autour de l'efficacité ou non de l'hydroxychloroquine dans le traitement des patients atteints de coronavirus Sars Cov 2 est loin d'être clos, même si une nouvelle étude britannique vient tempérer l'enthousiasme suscité par ce médicament au début de l'apparition de la pandémie du Covid-19.

À lire aussi: Découvrez les risques que vous encourez si vous prenez de l'hydroxychloroquine par prévention! De son côté, l'ANSM a annoncé avoir "lancé" la procédure de suspension "par précaution" des essais cliniques évaluant l'hydroxychloroquine chez les patients atteints de Covid-19.

"Alors que des essais contrôlés seront nécessaires pour une affirmation sûre, les indications sont que ces médicaments ne devraient certainement pas être utilisés en dehors d'un cadre d'essai où les patients peuvent être surveillés pour les complications".

Dernières nouvelles