Le coronavirus déferle sur l'Amérique latine

L'Amérique du Sud,

Vant Bèf Info International Coronavirus L'Amérique du Sud, nouvel «épicentre» de la pandémie, selon l'OMS -

L'Europe, où la pandémie a tué plus de 171.000 personnes, a entamé un lent retour à la normale mais en multipliant les précautions, par crainte d'une résurgence. "Les gens sont bien, l'eau est bonne, la météo est bonne, tout va bien", déclare à l'AFP Georgios, un jeune entraîneur sportif à Larnaca".

En Allemagne, comme en Espagne, des milliers de personnes ont manifesté une nouvelle fois samedi contre les mesures de confinement obligatoires, qu'elles estiment trop strictes et attentatoires aux libertés.

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie, après le drame humain aux États-Unis, poursuit inexorablement sa progression en Amérique du Sud.

Mais au Royaume-Uni, les voyageurs arrivant de l'étranger vont devoir se soumettre à une quarantaine de quatorze jours. "L'inquiétude concerne beaucoup de ces pays mais clairement le plus affecté à ce stade est le Brésil", a déclaré le responsable des situations d'urgence de l'OMS, Michael Ryan, lors d'une conférence virtuelle depuis Genève.

Le nombre total de décès atteint 21.048 ce qui place le Brésil en sixième position au niveau mondial. Avec un total de 330 890 contaminations dont 20 803 au cours des 24 dernières heures, il a désormais remplacé la Russie (326 488 cas) en 2e position du bilan du nombre de cas recensés. Le pays déplore plus de 3 100 morts et plus de 110 000 cas de contamination depuis le 6 mars.

Plus au sud du continent, le Pérou peine également à endiguer le coronavirus.

En plus des 3.056 décès officiellement provoqués par le Covid-19, le gouvernement fait état de 1.892 personnes dont le décès est probablement dû à la maladie, qui frappe particulièrement durement la province de Guayas, sur le littoral Pacifique de l'Equateur.

À l'heure du déconfinement partiel et progressif dans les 50 États américains, ceux-ci ont conservé certaines restrictions sur les rassemblements pour freiner la propagation du virus.

Pays dénombrant le plus de cas, les Etats-Unis sont aussi et de loin les plus endeuillés au monde avec 95.921 morts, dont 1.260 en 24 heures.

En France, cinquième pays du monde en nombre de morts (28.289), c'est chose faite: les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre dès samedi, selon un décret publié ce même jour.

En Indonésie, plus grand pays musulman du monde, les autorités ont interdit les traditionnels déplacements à travers le pays pour l'Aïd el Fitr, qui marque la fin du ramadan, et de nombreux habitants se tournent vers les passeurs et les faux certificats pour rejoindre néanmoins leurs proches.

Pendant ce temps, malgré les critiques, la Chine, berceau de l'épidémie, apparue en décembre dans la ville de Wuhan (centre), a célébré vendredi "une réussite stratégique majeure" dans sa "réponse à la Covid-19", à l'ouverture de la session plénière de l'Assemblée nationale populaire (ANP), grand-messe annuelle du pouvoir communiste.

Dernières nouvelles