Conseil d'État : Lyon et Amiens connaissent leur date d'audition

L'Amiens SC qui conteste sa relégation en Ligue 2 a introduit deux recours devant la Conseil d'Etat qui tranchera

L'Amiens SC qui conteste sa relégation en Ligue 2 a introduit deux recours devant la Conseil d'Etat qui tranchera

Or, la relégation de l'Amiens SC en deuxième division pourrait avoir des conséquences sur l'économie picarde. Nous trouvons que la justice est le seul rempart qui nous reste pour combattre cette iniquité. Un recours qui est pour excès de pouvoir et qui vise à obtenir l'annulation de la décision du Conseil d'administration de la Ligue (LFP) déclarée le 30 avril dernier. Le 4 juin prochain sera donc une journée décisive pour Amiens et Lyon.

A l'instar des Lyonnais, les dirigeants picards ont déposé deux recours après avoir été déboutés par le Tribunal administratif de Paris. L'avocat du club a ainsi déclaré "La décision du Conseil d'administration se heurte à plusieurs principes juridiques, en particulier le principe d'égalité, et celui d'équité sportive qui en est une déclinaison, dans le sens où d'autres sports professionnels et même la Ligue 2 n'ont pas prononcé de descentes".

L'équipe prenait l'avion en Ligue 1 pour aller jouer à Nice ou à Marseille, mais elle grimperait dans un car pour se déplacer en Ligue 2 à Caen ou à Valenciennes.

"Je rappelle qu'Amiens n'a subi aucun revers judiciaire".

En plus de l'ASC, la communauté d'agglomération d'Amiens (Amiens métropole) a aussi décidé de porter l'affaire devant le conseil d'Etat.

Renvoyés par le Tribunal Administratif de Paris, l' OL et Amiens SC seront reçus par le Conseil d'État début juin, sur le dossier concernant l'arrêt définitif de la Ligue 1. "UNION SACREE", a écrit mardi Alain Gest sur Twitter. Toulouse, lanterne rouge, n'a pour sa part pas souhaité confirmer ses intentions. Du coup, les responsables des clubs se sentant lésés ont porté leurs plaintes devant le Conseil d'État.

De son côté, l'AC Ajaccio, troisième de L2, va également solliciter les sages du Palais-Royal.

Dernières nouvelles