Coronavirus - Masques : Donald Trump est " un imbécile absolu ", Joe Biden

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden portant un masque de protection

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden portant un masque de protection

L'ancien vice-président de Barack Obama et ex-sénateur pendant plus de 35 ans "s'est battu durant toute sa carrière pour des salaires décents, une couverture santé, des protections pour la retraite et les droits civiques", a-t-il ajouté. Tous les grands docteurs du monde disent qu'il faut porter un masque quand on est dans une foule.

Le président américain, qui a refusé à plusieurs reprises de porter de masque en public, a semblé se moquer de M. Biden, après qu'il a porté un couvre-visage pour assister à une couronne de fleurs du Memorial Day, dans le Delaware, cette semaine. "Il est censé montrer l'exemple", a-t-il poursuivi. Notons que les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde avec un bilan qui pourrait bientôt toucher les 100 000 morts.

Joe Biden, 77 ans s'est réjoui de ce soutien en affirmant vouloir "devenir le meilleur président des travailleurs de toute l'histoire américaine". "Biden peut porter un masque". S'il s'est offert quelques balades, loin des caméras, Joe Biden avait uniquement fait campagne par visioconférence, en disant respecter fermement l'ordre de confinement encore en vigueur dans son Etat.

Un choix là aussi moqué par les républicains et Donald Trump, qui le surnomment "Joe l'endormi " et l'ont décrit comme un homme craignant l'action de terrain, voire sénile. Interrogé sur ces propos, Joe Biden a affirmé sur CNN que le président républicain semblait avoir "du mal à contrôler ses émotions ". Mais le sujet fait désormais l'objet d'un nouvel échange houleux entre lui et Joe Biden, le probable candidat démocrate à l'élection du mois de novembre prochain. Accentuant peut-être les différences dans la perception du danger, la pandémie s'est abattue plus férocement jusqu'ici sur les régions qui votent démocrate, avec une mortalité plus élevée, selon des études du New York Times et de The Economist.

"Masqué ou pas (...) Les femmes sont fortement favorables aux mesures de distanciation sociale et au port du masque", a analysé le politologue à l'université de Virginie, Larry Sabato. Ils perçoivent le masque comme un signe de faiblesse.

Dernières nouvelles