Coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France — Coronavirus

Covid-19 coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France

Santé : L'Oms suspend temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine, par sécurité

Cet avis défavorable était accompagné d'une préconisation allant dans le même sens publiée mardi par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). L'avenir de ce médicament dans le traitement du Covid-19 est en tout cas pour le moment bouché.

Si l'article 19 du décret du 11 mai fixant ces dispositions dérogatoires a été abrogé ce mercredi en France, la liberté de prescription des médecins n'est pas pour autant supprimée et un praticien hospitalier peut toujours prescrire et administrer un médicament hors autorisation de mise sur le marché, signale l'Afp. Un décret du ministre de la Santé a donc mis fin à cette possibilité.

Dérivé de la chloroquine (médicament contre le paludisme), l'hydroxychloroquine est prescrite pour lutter contre des maladies auto-immunes, le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde. Le même jour, le Haut Conseil de santé publique avait préconisé de "ne pas utiliser l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 " hors essais cliniques. Ces lancés il y a plus de deux mois visaient à évaluer la sécurité et l'efficacité de médicaments contre le COVID-19.

Le Pr Raoult a balayé l'étude publiée dans The Lancet d'un revers de la main, la jugeant "foireuse".

C'est la fin de l'usage de la chloroquine en France pour le traitement du coronavirus.

Le scientifique en chef de l'OMS, Soumya Swaminathan, explique que l'essai de solidarité soutenu par l'OMS avait seulement examiné les effets de l'hydroxychloroquine et non de la chloroquine. Les auteurs analysent les données médicales de patients ayant été pris en charge. Les patients ne recevant que des soins courants ont constitué le groupe témoin. L'AFMPS a quant à elle rappelé mardi le risque de troubles du rythme cardiaque liés à ce médicament. Alors que lui revendique un groupe de 3.600 personnes et la mortalité la plus basse du monde.

Il l'utilise chez des patients atteints de formes mineures, en association avec un antibiotique de la famille des macrolides, l'azithromycine.

Dernières nouvelles