UE: 750 milliards d'euros pour relancer une économie exsangue

Ursula von der Leyen présidente de la Commission européenne s'est exprimée ce mercredi

Ursula von der Leyen présidente de la Commission européenne s'est exprimée ce mercredi. AFP- KENZO TRIBOUILLARD

Ce qui permettra à l'Union d'emprunter 750 milliards d'euros: 500 milliards d'euros sous forme de subvention et 250 milliards de prêts. L'ONG appelle les gouvernements européens à soutenir et renforcer la proposition de la Commission et les institutions européennes éà mettre place une véritable coordination des plans nationaux de "relance " pour éviter des plans contradictoires et de court terme ".

L'annulation de la dette contractée par sa transformation en dette perpétuelle reste la seule solution raisonnable, avec la modification des Traités pour à minima prévoir la capacité d'emprunt directe de la Commission européenne auprès de la BCE.

Parmi les plus touchées par la crise sanitaire, l'Italie et l'Espagne se taillent la part du lion, et pourraient recevoir respectivement, in fine, plus de 172 et 140 milliards d'euros via cet instrument.

Bien sûr, la proposition von der Leyen n'est que cela, et elle a été accueillie favorablement par plusieurs États membres du Nord, principalement en raison de la composante subvention. Après la Pologne (avec 63,838 milliards), la France serait le 4e bénéficiaire avec 38,7 milliards de subventions uniquement.

"Nous devons faire des investissements à une échelle sans précédent". Et pour cause: en 18 pages de propositions pour paver la voie vers la relance européenne, le mot "santé " apparaît 35 fois. "Mais nous allons le faire de façon à ce que la prochaine génération en Europe en recueille demain les bénéfices", a promis Ursula von der Leyen dans un discours devant le Parlement européen. Comme la vente de quotas sur le marché du carbone européen, une "taxe" sur les produits manufacturés par des entreprises polluantes à l'étranger, une "taxe" sur le plastique non-recyclé, voire même un impôt sur les entreprises numériques.

Mais obtenir l'unanimité des Etats membres, requise sur le budget, sera un exercice difficile. "Abandonnons nos vieux préjugés, redécouvrons la force de l'idée magnifique d'une Europe unie".

La décision de la réouverture des frontières extérieures de l'Union Européenne va être prise collectivement par l'ensemble des pays européens, à l'horizon du 15 juin, a indiqué jeudi le gouvernement français.

.

La Commission européenne veut rassembler tous les instruments d'investissement de l'UE existants sous la bannière d'un nouveau fonds appelé " InvestEU", qui succèdera au plan Juncker.

- Soutenir les Etats membres en matière d'investissements et de réformes: une facilité de 560 milliards d'euros sera créée pour la reprise et la résilience.

La Fondation Nicolas Hulot estime que ce plan de relance " marque un tournant majeur car pour la première fois le choix est fait d'un mécanisme de solidarité pour réduire les déséquilibres économiques qui s'accumulent au risque de scinder l'UE ".

Dernières nouvelles