Abderrahmane Youssoufi, un grand homme s'en est allé

Maroc: décès de l’ancien Premier ministre Abderrahmane Youssoufi

Maroc : L'ancien Premier ministre Abderrahmane Youssoufi tire sa révérence

"J'apprends avec un immense chagrin, la disparition d'Abderrahmane El Youssoufi". Lors de son départ du gouvernement, El Youssoufi, premier ministre sortant, avait reçu le Grand Cordon du Wissam Al Arch, le plus haut insigne décerné par la Monarchie.

Un an plus tôt, en 98, c'est son père, le roi Hassan II, qui l'avait désigné pour former un " gouvernement d'alternance", marqué par l'arrivée de la gauche, dans un geste de réconciliation avec l'opposition.

Si Abderrahman El Youssoufi s'est éteint dans la nuit du 28 au 29 mai. Hassan II se sait alors en fin de vie et veut préparer une transition avec son fils et successeur. Il fut membre du secrétariat général de l'Union nationale des forces populaires, qui va devenir en 1975 l'Union socialiste des forces populaires (USFP), et rédacteur en chef de son organe "Attahrir" entre 1959 et 1965.

Abderrahim Hafidi s'est dit, à cette occasion, convaincu que le Maroc réel saura rendre à feu Youssoufi l'hommage qu'il mérite.

Un ancien journaliste marocain le décrit comme un homme honnête et sincère, qui n'a jamais transigé sur ses valeurs.

Dernières nouvelles