La Russie s'étonne de l'"hystérie" de Trump après le lancement de SpaceX

Elon Musk, le

Revivez le lancement du premier vol habité de SpaceX (VIDEO)

Devant la presse, Elon Musk ne s'est pas fait prier pour lui répondre, hilare, au côté du patron de la NASA. "Nous avons du mal à comprendre l'hystérie déclenchée par le lancement réussi de la capsule Crew Dragon", a réagi sur Twitter le porte-parole de Roscosmos, Vladimir Oustimenko. Samedi en Floride, SpaceX est donc devenue la première société privée à lancer des astronautes dans l'espace, un succès historique qui offre aux Etats-Unis un nouveau moyen de transport spatial, après neuf ans d'interruption. Dans une interview réalisée en juillet 2017, Elon Musk livrait sa vision de SpaceX, sa compagnie d'astronautique fondée en 2002: "Il s'agit de rendre la vie multi-planétaire et de faire ce que nous pouvons pour continuer le rêve d'Apollo".

Petit point brûlant s'évanouissant dans le ciel, la fusée a propulsé les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley en dix minutes 200 km au-dessus des océans, filant à 20 fois la vitesse du son vers la Station spatiale internationale (ISS) à laquelle ils s'amarreront automatiquement dimanche à 14H29 GMT si tout se poursuit normalement. Pour trois milliards accordés depuis 2011 dans le cadre d'un contrat à prix fixe, SpaceX a entièrement développé un nouveau taxi spatial et promis six allers-retours vers l'ISS. Depuis 2011 et la fin du programme de navettes spatiales américaines, l'envoi d'astronautes américains sur l'ISS ne pouvait s'effectuer que sur des vaisseaux russes Soyouz. Ce faisant, elle a battu le géant Boeing, dont la capsule Starliner a raté un vol d'essai à vide l'an dernier. Une fusée avait même explosé au sol avec un précieux satellite dans sa coiffe, une autre peu après le lancement destiné à ravitailler l'ISS. Le programme aurait dû commencer en 2017.

Samedi dans la mythique salle d'allumage du centre Kennedy, ce n'était pas un homme de la Nasa qui a donné le "go" ultime pour le décollage, mais le directeur de lancement de SpaceX, Michael Taylor, les officiels de l'agence spatiale américaine n'ayant pas de rôle formel dans le compte à rebours.

Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, a également tenu à remercier les deux astronautes en indiquant: "Le monde entier a suivi cette mission et nous sommes tellement, tellement fiers de tout ce que vous avez fait pour notre pays, et en réalité pour inspirer le monde ". Des écrans tactiles ont remplacé boutons et manettes.

Si elle est certifiée sûre après sa mission dans l'espace, qui pourrait durer jusqu'en août, les Américains ne dépendront plus des Russes pour accéder à l'espace. Les acheminements depuis la Floride redeviendront réguliers, avec quatre astronautes à bord. SpaceX entend aussi faire voyager des passagers privés en orbite, voire dans l'ISS, peut-être l'an prochain.

Dernières nouvelles