Alerte rouge pour les allergies aux pollens de graminées — Santé

Allergies au pollen : un risque

Pollen : La quasi-totalité du territoire français placée en risque « très élevé » d’allergie

Vous avez la gorge qui gratte et les yeux qui pleurent?

La France est en alerte rouge. Autour de la Méditerranée par exemple, les pollens de chêne circulent toujours. Les pollens d'olivier et de pariétaire (urticacées) sont aussi à surveiller dans cette zone, jusqu'à fin juin pour l'olivier, fin septembre pour la pariétaire.

Les pollens d'oseille, de plantain et d'urticacées sont également présents en quantité faible à modérée, avec un risque d'allergie de niveau faible. "Dans l'est du pays, l'aulne vert est en fleur et la concentration de ce pollen y sera modérée", indique le RNSA.

Les tilleuls commencent aussi leur floraison.

Les personnes allergiques doivent bien suivre leurs traitements.

Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) sont en fin de floraison mais peuvent encore jaunir les surfaces extérieures comme les voitures, les trottoirs, les balcons, les fenêtres...mais ils ne sont pas allergisants!

La priorité pour les allergiques, malgré l'épidémie de coronavirus, est de maintenir leur traitement de fond pour mieux contrôler l'asthme et éviter les complications. Pour être allergisant, un grain de pollen doit par ailleurs " disposer de substances reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu". "Il irrite aussi les bronches, il peut provoquer de la toux, une crise d'asthme, en revanche, les maux de tête, la fièvre, les courbatures, ce sont des symptômes qui doivent plutôt faire penser à ceux du Covid-19", précise la journaliste.

Le pollen produit par les fleurs est composé de minuscules grains servant à la reproduction des plantes. " Un temps plus instable se généralisera en première partie de semaine prochaine sur une grande partie de la France, associé à une masse d'air toujours chaude pour la saison". Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute, il est important de consulter rapidement son médecin soit par une téléconsultation ou en appelant votre allergologue.

Dernières nouvelles