La virée en Espagne du prince Joachim fait grincer des dents — Coronavirus

Les dessous de l'affaire du prince Joachim, qui se serait rendu à une «lockdown party» alors qu'il était atteint du coronavirus

Joachim testé positif au Covid participe à une fête en Espagne

Samedi midi, nous révélions en exclusivité que le membre de la famille royale belge tombé malade à Cordoue était le prince Joachim de Belgique, le fils de la princesse Astrid et du prince Lorenz. Le lendemain, il a développé des symptômes de la maladie et a été testé le 28 mai.

Le prince Joachim a depuis présenté ses excuses dans un courrier envoyé à l'agence de presse espagnole: "Je voudrais m'excuser de ne pas avoir respecté toutes les mesures de quarantaine pendant mon voyage. Le 26 mai, il a assisté à une réunion familiale". Ce dernier vit depuis plusieurs années avec sa fiancée espagnole qui est originaire de Cordoue. Il s'agit de Victoria Ortiz Martinez-Sagrera.

Joachim de Belgique, 28 ans, est le discret neveu du prince Philippe.

La police espagnole mène actuellement une enquête et les auteurs pourraient être condamnés à une amende de 600 à 10 000 euros. L'Espagne a longtemps fait partie des pays les plus touchés au monde. Elle a qualifié la réunion de "complètement irresponsable" et a déclaré qu'elle aurait pu provoquer une flambée d'infections, déclenchant un retour à un confinement plus strict. "Je suis surprise et en colère qu'un incident de ce type se produise à un moment de deuil national pour tant de morts", a-t-elle déclaré.Le prince a fait parvenir, via son porte-parole, l'avocat Mariano Aguayo Fernandez de Cordova, un communiqué dans lequel il reconnaît ne pas avoir respecté toutes les mesures de confinement lors de son séjour en Espagne et présente ses excuses. Elle n'a pas souhaité commenter le voyage de son fils. Dans sa missive, Joachim de Belgique conclut en indiquant accepter les conséquences de son acte.

Dernières nouvelles