USA-Veillée à Minneapolis en hommage à George Floyd

Manifestation à Bethesda le 2 juin 2020 dans le Maryland après la mort de George Floyd

Manifestation à Bethesda le 2 juin 2020 dans le Maryland après la mort de George Floyd1/3

"Nous voulons qu'ils sachent que George n'est pas mort en vain", a lancé le maire, Sylvester Turner.

Dans la capitale fédérale Washington, des manifestants ont de nouveau défilé dans le centre-ville en chantant "pas de justice, pas de paix" et "les vies noires comptent" ("black lives matter").

A Los Angeles, le maire Eric Garcetti a posé avec des policiers un genou à terre, symbole depuis 2016 de la dénonciation des violences policières contre les Afro-Américains. Peu après minuit, les télévisions ont montré la police tirant des gaz lacrymogènes mais la situation semblait globalement calme. Un geste dénoncé par des dirigeants protestants et catholiques comme un coup de communication "moralement répugnant". Donald Trump a rendu hommage mardi soir à un ancien policier tué sur une scène de pillage à St-Louis (Missouri). Il avait aussi appelé les gouverneurs à "dominer les rues", menaçant sinon d'envoyer l'armée. Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle du 3 novembre, a accusé Donald Trump d'avoir "transformé ce pays en un champ de bataille miné par de vieilles rancunes et de nouvelles peurs". "Rien n'est gagné par la violence et tant de choses sont perdues", a-t-il déclaré.

Fait-divers      États-Unis la mort de Floyd requalifiée en
Fait-divers États-Unis la mort de Floyd requalifiée en"meurtre, 4 policiers inculpés

Les Etats-Unis se sont également attiré des critiques inhabituelles de leurs alliés dont l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Australie. Plusieurs prêtres se sont agenouillés durant 8 minutes et 46 secondes, ce qui équivaut au temps durant lequel George Floyd est resté bloqué tandis que le genou du policier qui le malmenait l'empêchait de respirer, conduisant ainsi à sa mort.

Alors que le monde s'unit contre la discrimination raciale et les racines des manifestants aux États-Unis d'Amérique, une vidéo de la fille de George Floyd, Gianna 'GiGi' Floyd, âgée de 6 ans, est devenue virale sur les réseaux sociaux à cause de son contenu émouvant.

Dernières nouvelles