Coronavirus : l’OMS accusée de rouler pour la Chine

Durant cette étape, les écoles devraient rester fermées, tandis que les restaurants et clubs de sport pourraient rouvrir sous certaines conditions.

S'exprimant lors d'un point de presse quotidien à la Maison blanche sur le coronavirus, il a dit que "les Etats disposent de points locaux où ils peuvent se rendre, et le gouverneur peut appeler les maires, et les maires peuvent appeler des représentants". "Tout est parfait et c'est la manière dont cela devrait fonctionner, dont cela devrait toujours fonctionner", a poursuivi Donald Trump. Le pays a enregistré ce mercredi, pour la deuxième fois consécutive, le plus lourd bilan journalier au monde, avec 2569 décès supplémentaires liés au Covid-19 enregistrés dans les dernières 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. La journée de jeudi a franchi un record de victimes de l'épidémie, avec plus de 4 500 morts dans le pays, près du double de la veille, comme l'a souligné le Wall Street Journal. Les gouverneurs, qui ont pris des mesures variées de confinement de leur population, fixeront la marche à suivre, guidés par ces recommandations non-contraignantes du gouvernement fédéral, fondées sur la capacité des Etats à procéder à un dépistage massif.

Une première phase a été décrite par la coordinatrice de la task force montée pour lutter contre le Covid-19, Deborah Birx. Les personnes les plus vulnérables doivent rester confinées, et les voyages non-essentiels limités au maximum. Les autorités devront être en mesure de tester à large échelle les cas de coronavirus. Si aucun rebond de l'épidémie n'est constaté, la phase deux pourrait s'enclencher: réouverture des écoles, reprise des voyages.

Des manifestants anti-confinement dans le Michigan, le 15 avril 2020. La levée plus générale des restrictions, mais avec un maintien d'une certaine distanciation sociale, ferait l'objet d'une troisième phase, lorsque l'absence de résurgence de l'épidémie serait confirmée. Lundi, il avait affirmé ne pas compter lever les interdictions de voyager imposées aux ressortissants européens depuis un mois.

Les gouverneurs pourront adopter "une approche sur mesure qui réponde aux circonstances spécifiques dans leur Etat", a déclaré le président.

Les États "en bonne santé" peuvent redémarrer "littéralement dès demain", avant l'échéance du 1er mai un temps évoquée, a-t-il lancé, mentionnant le Montana, le Wyoming ou le Dakota du Nord, relativement épargnés par rapport à New York ou au New Jersey, qui "vivent un enfer". Le document ne fixe pas de calendrier précis, et laisse le soin aux gouverneurs des Etats d'adapter le rythme de la "réouverture" de l'économie aux situations locales. Puisque l'Oms accompagne un certain nombre de pays dans le conseil, dans le travail qu'elle fait.

Dernières nouvelles