Le policier refuse dorénavant que Donald Trump utilise leur musique — Village People

L'humeur de Beaugrand: Les Village People défient Trump

Le policier refuse dorénavant que Donald Trump utilise leur musique — Village People

Victor Willis, le membre des Village People au look de policier, a officiellement demandé vendredi à Donald Trump de cesser d'utiliser des chansons du groupe dans ses meetings politiques. "Si Trump ordonne à l'armée américaine de faire feu sur ses propres citoyens sur le sol des Etats-Unis, les Américains vont se soulever en nombre autour de la Maison-Blanche qu'il pourrait bien être obligé de quitter avant l'élection", a estimé Victor Willis sur sa page Facebook. "Ne le faites pas Monsieur le Président", écrit Victor Willis. Donald Trump, lui, utilise régulièrement le titre "Macho Man", notamment lors de ses meetings, lors d'un voyage officiel en Inde et même le jour du lancement de Space X. "Désolé, mais je ne peux pas soutenir ce que vous proposez".

Village People est un groupe à succès, créé à la fin des années 70 et connu pour "YMCA", qui compte plus de 80 millions de disques vendus dans le monde.

"Puisque notre musique n'est pas utilisée pour un soutien spécifique, l'utilisation du président est tout à fait légale. Il a toujours été respectueux dans son utilisation de notre musique et n'a pas franchi la limite", avait alors expliqué le groupe sur sa page Facebook. "Notre musique ne discrimine personne et tout le monde a droit de faire la danse de Y.M.C.A. quel que soit son parti politique", avaient affirmé les artistes. Reste à savoir si Donald Trump acceptera de se plier à cette demande.

"La loi est la loi, et il n'y a rien que l'on puisse faire pour arrêter l'utilisation que fait Donald Trump (des musiques des Village People) pour l'instant", avait précisé un porte-parole du groupe auprès du HuffPost américain.

Dernières nouvelles