Cyberattaque: Honda contraint de mettre plusieurs usines à l'arrêt

Frappé par un ransomware, Honda suspend sa production

F1 - Le constructeur Honda touché par une cyberattaque

Honda Motor Co (7267.T) a suspendu une partie de sa production d'automobiles et de motos à l'échelle mondiale alors que le géant automobile japonais était aux prises avec une cyberattaque présumée, a déclaré mardi un porte-parole. "Nous pouvons confirmer certains impacts en Europe et nous en étudions actuellement la nature exacte", a déclaré un porte-parole de Honda. Le réseau mondial de production a par conséquent été perturbé.

Honda se veut rassurant et affirme qu'il n'y avait eu aucune violation de données et que l'impact sur les affaires serait minime. Selon Bloomberg, Honda n'a pas eu connaissance de perte de données. C'est alors qu'une rançon est demandée au propriétaire, la plupart du temps en monnaie virtuelle, en échange d'une clé de déchiffrage. Toutefois, une récente enquête a révélé que les ransomwares ont majoritairement lieu en dehors des heures de travail ; de fait, le soir et le week-end sont les moments où les entreprises sont plus vulnérables. Selon l'entreprise, la production et les opérations dans diverses régions, dont le Royaume-Uni, l'Amérique du Nord, l'Italie, le Japon et la Turquie, ont également été temporairement interrompues en raison de l'attaque. En effet, le constructeur automobile a dû s'assurer que ses systèmes de contrôle qualité n'avaient pas été compromis par cette intrusion malveillante. Mercredi, les usines de deux-roues du groupe étaient toujours à l'arrêt en Inde et au Brésil. De premiers rapports aiguillent vers un ransomware du nom de Snake ou Ekans. Une augmentation qui, en partie, s'explique par le fait que les hackers ont su profiter du Covid-19 pour tromper leurs victimes en les amenant à télécharger des documents et des fichiers piégés, directement en lien avec le virus.

" Des travaux sont en cours pour minimiser l'impact et restaurer la pleine fonctionnalité des activités de production, de vente et de développement".

Dernières nouvelles