Zara et Inditex essuient les premières pertes de leur histoire

Zara et Inditex essuient les premières pertes de leur histoire

Inditex (Zara): perte nette trimestrielle de plus de 400 millions d'euros en raison de la pandémie

La perte trimestrielle d'Inditex comprenait une provision de 308 millions d'euros pour fermer jusqu'à 1 200 magasins plus petits en 2020 et 2021 en vue de passer à de plus grands magasins. De cette façon, les délais d'exécution sont plus courts, les rayons sont réapprovisionnés plus régulièrement et les stocks sont réduits au minimum.

Mais avec la fermeture d'environ 3 500 magasins dans le monde, ce cycle de marchandises en flux tendus soigneusement équilibré atteignait son point de rupture.

Le mélange peu orthodoxe de fabrication locale, de logistique agile et d'adoption agressive du commerce électronique a aidé Inditex surmonter les conséquences de la quarantaine mondiale mieux que de nombreux autres détaillants. Il a également aidé à recalibrer les opérations pour un avenir de magasinage où les écrans faciaux, l'accès limité aux magasins et la distanciation sociale pourraient jouer un rôle dans la consommation en ligne augmente. C'est la première perte annoncée depuis son entrée en bourse en 2001.

Dans le même temps, Inditex compte faire passer les ventes en ligne de 14% en 2019 à 25% du total des ventes en 2022.

Cette approche diffère de celle de son rival nordique Hennes & Mauritz AB, qui s'efforce depuis longtemps de réduire son accumulation de stocks de 4 milliards de dollars. Les exercices Inditex et H&M diffèrent d'un mois, ce qui complique une comparaison directe.

"Nous nous sommes très bien adaptés au monde en ligne car tout était naturel. Sans RFID, cela n'aurait pas été possible et la RFID n'aurait pas été possible sans penser aux alarmes", a-t-il ajouté.

Connaissez votre inventaire avec précision c'est important pour Inditex. Ensuite, sur la base des demandes des directeurs de magasin, distribution dans le monde.

L'entreprise envoie des vêtements deux fois par semaine dans chaque magasin.

On ignore encore lesquels, mais pour la plupart en Asie et en Europe.

La société précise que sa trésorerie nette reste solide à 5,8 milliards d'euros contre 6,7 milliards d'euros en avril 2019.

Dernières nouvelles