Covid-19. La dexaméthasone, "premier médicament à sauver des vies", suscite l'espoir

Coronavirus un stéroïde réduit la mortalité chez les patients les plus atteints du Covid-19

Un stéroïde réduit d'un tiers la mortalité chez les patients gravement atteints

"Parmi les patients placés sous respiration artificielle et soignés avec les traitements habituels, le taux de mortalité est de 41%".

Your browser cannot play this video.

La dexaméthasone fait partie des médicaments testés dans l'essai Recovery aux côtés de l'hydroxychloroquine, de l'azithromycine ou encore du tocilizumab.

"En France, on a très rapidement donné très tôt les corticoïdes chez des patients qui avaient la COVID-19 parce que ça diminue l'inflammation au niveau des poumons", a-t-elle expliqué. Le groupe a été comparé à un autre groupe de 4321 patients n'ayant pas reçu le médicament.

Si les résultats préliminaires partagés avec l'OMS indiquent que pour les patients sous respirateurs, le traitement s'est révélé réduire la mortalité d'environ un tiers, et pour les patients nécessitant uniquement de l'oxygène, la mortalité a été réduite d'environ un cinquième, le Professeur Didier Raoult décèle des manquements graves dans la réalisation et les conclusions de cette étude. Pour les cas moins sévères, la dexaméthasone n'a montré aucun bénéfice. Il s'agit d'un résultat extrêmement bienvenu.

L'essai Recovery a intégré 2 104 patients, à qui l'on a administré de la dexaméthasone par voie orale ou intraveineuse.

Dans un communiqué sur son site le 17 juin 2020, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a salué les résultats des premiers essais cliniques réalisés au Royaume-Uni par ces chercheurs britanniques, qui ont prouvé que "la dexaméthasone, un corticostéroïde, peut sauver la vie de patients gravement malades atteints de la Covid-19".

Le Dr. Ryan a dit que l'épidémie au Brésil - la nation la plus touchée en Amérique Latine, avec 867.624 cas et 43.332 morts recensés mardi - se stabilise. Pour finir elle a ajouté qu'elle mettrait à jour ses recommandations cliniques pour refléter comment et quand le médicament doit être utilisé dans le cadre de Covid-19. 25% chez les patients sous oxygène. Pour lui, ce stéroïde devrait " devenir le soin standard pour les patients " qui ont besoin d'assistance respiratoire. Une "avancée majeure", selon les scientifiques en charge de l'étude. "Ils l'ont fait pour obtenir des résultats significatifs dans le groupe dexaméthasone ", s'indigne le Professeur français. "Dans notre propre service, nous avons observé une certaine efficacité pour les patients atteints du Covid-19".

Si l'effet de la dexaméthasone a été plus frappant chez les patients gravement malades placés sous respirateur, une amélioration a également été constatée chez ceux recevant un apport supplémentaire en oxygène mais n'étant pas placés sous respirateur, avec une diminution de 20 % du risque de décès. Communiqué de presse de l'université d'Oxford. Des interrogations tant sur le fond que sur la forme Cependant, en dépit des données convergentes encourageantes, la prudence s'impose, compte tenu des déceptions à répétition autour du traitement de la Covid-19 ces dernières semaines.

Dernières nouvelles