Affrontements entre policiers et chômeurs — Tunisie

Tunisie reprise des heurts entre policiers et manifestants dans le Sud

Tunisie : affrontements entre policiers et chômeurs

La ville de Tataouine en Tunisie est en ébullition.

Les manifestants réclament l'application d'un accord conclu après des mois de sit-in ainsi que des heurts en 2017, prévoyant d'employer des milliers de chômeurs dans les sociétés de production d'hydrocarbures de la région de Tataouine.

C'est l'arrestation samedi soir d'un militant " recherché par la justice " qui a déclenché les heurts de dimanche, a déclaré le gouverneur de Tataouine, Adel Werghi, à une radio locale.

La coordination du sit-in d'El Kamour a, par ailleurs, annoncé sur sa page Facebook officielle qu'elle a rejeté la grève générale décrétée par l'union régionale du Travail, refusant de " se soumettre aux méthodes syndicales d'exploitation des événements ".

Troubles sociaux dans le sud marginalisé de la Tunisie
Monde Troubles sociaux dans le sud marginalisé de la Tunisie France Tensions à Paris et à Lyon à la fin des manifestations contre les violences policières

En réaction, les manifestants ont bloqué les routes et jeté des projectiles sur les forces de l'ordre, qui ont riposté avec du gaz lacrymogène, selon les médias.

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, un groupe de personnes a " tenté d'attaquer les commissariats de police avec des cocktails Molotov, ce qui a poussé les forces de l'ordre à défendre leurs postes en usant de tous les moyens légaux ".

L'accord de 2017, favorisé par une médiation de l'UGTT, prévoyait également que l'Etat investisse 80 millions de dinars (quelque 27 millions d'euros) chaque année dans la région de Tataouine, sans que cela ne se soit concrétisé. Ce qui n'a pas été fait.

Ces troubles interviennent alors que la Tunisie, largement épargnée par la pandémie de Covid-19, fait face à d'importants tiraillements politiques au sein de la coalition gouvernementale, et aux retombées sociales des restrictions sanitaires, qui ont accentué les inégalités.

Dernières nouvelles