Coronavirus: hausse du nombre de cas dans un abattoir allemand

Un foyer de contamination au coronavirus a été découvert sur le site Tönnies de Gütersloh, considéré comme l’un des plus grands abattoirs en Europe

Covid-19 : l'Allemagne veut interdire les rassemblements jusqu'en novembre

L'abattoir, situé à Rheda-Wiedenbrück, en Rhénanie du Nord-Westphalie, est l'un des plus grand du pays.

Un important foyer de contamination a été découvert dans l'ouest de l'Allemagne.

Ce reconfinement, prévu dans un premier temps jusqu'au 30 juin, va se traduire par la limitation stricte des contacts entre personnes, la fermeture des bars, cinémas, musées, l'interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés.

En dehors de l'abattoir de Gütersloh, 18 autres sites similaires ont fait l'objet de tests de dépistage au Covid-19 mais aucun cas positif n'a été enregistré. Il emploie près de Gütersloh 6 700 personnes, pour beaucoup venues de Bulgarie et de Roumanie.

Selon certains soupçons, après la réouverture des frontières, des travailleurs de l'Europe de l'Est sont retournés dans leurs familles et auraient pu importer le virus, avait précédemment affirmé le ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Armin Laschet.

Une fois ce seuil dépassé, les Etats doivent introduire des mesures de sécurité et des restrictions supplémentaires afin de réduire le nombre d'infections au COVID-19.

Le chef du groupe parlementaire SPD au Parlement de Düsseldorf, Thomas Kutschaty, a indiqué que c'était les conditions de travail et de vie dans le secteur qui étaient responsables de l'épidémie et non "l'origine des malades", a poursuivi le journal.

Il s'agit d'un abattoir appartenant à la société Tönnies, qui fait partie des plus importantes sociétés spécialisées dans la transformation de la viande sur le sol allemand.

Dernières nouvelles