3e journée de fouilles dans l'ancienne propriété de Fourniret — Estelle Mouzin

Michel Fourniret a avoué récemment le meurtre d'Estelle Mouzin

Michel Fourniret a avoué récemment le meurtre d'Estelle Mouzin

"Les opérations de fouilles pour tenter de retrouver le corps d'Estelle Mouzin ont pris fin jeudi soir dans les Ardennes, après quatre jours de recherches infructueuses dans deux anciennes propriétés du tueur en série Michel Fourniret, ont indiqué ce jeudi soir les gendarmes à l'AFP".

Comme la veille, les militaires et gendarmes, dont un camion des experts de l'identification criminelle, sont arrivés peu avant 09H00 aux abords de cette immense propriété de 15 hectares, située sur la commune de Donchery et isolée au milieu des bois, ont constaté des journalistes de l'AFP, tenus à distance par les forces de l'ordre. C'est là qu'avaient été retrouvés en 2004 les corps d'Elisabeth Brichet, 12 ans, et de Jeanne-Marie Desramault, 22 ans, deux victimes de Michel Fourniret.

La juge d'instruction parisienne Sabine Kheris, qui a quitté le site en fin d'après-midi jeudi, est à la tête de ces opérations de recherche, débutées lundi à Ville-sur-Lumes, à une dizaine de kilomètres.

"Tout a été fait par tous les services de police et militaires (.) et je pense qu'on ne peut pas aller plus loin", a déclaré à la presse Me Richard Delgenes, avocat de l'ex-femme de Fourniret, Monique Olivier.

Régulièrement visitée par Michel Fourniret, jusqu'à son arrestation en 2003, la propriété n'a encore jamais été fouillée. Des investigations pourraient se poursuivre en Belgique, avançait-il.

L'équipe de recherche, composée d'une cinquantaine de gendarmes et experts, dont des membres de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, de la brigade fluviale ou de sapeurs de l'armée de Terre, a ensuite fouillé mardi, mercredi et jeudi l'immense domaine du Sautou.

La justice s'intéresse particulièrement à la cave, dont le sol autrefois constitué de terre aurait été recouvert de béton par "l'Ogre des Ardennes".

Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003.

La justice est, en effet, convaincue que cet homme, aujourd'hui âgé de 78 ans, a enterré Estelle Mouzin dans l'un de ses anciennes demeures, et plus précisément dans la maison à Ville-sur-Lumes.

Questionné par Sabine Kheris, lors de son dernier interrogatoire, sur l'éventualité qu'il ait amené la fillette dans cette maison restée vide depuis le décès de sa soeur, "l'Ogre des Ardennes" avait répondu: "C'est tout à fait pertinent". Obsédé par les jeunes vierges, il a été reconnu coupable en 2008 des meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001, et condamné à la perpétuité incompressible, avant d'être à nouveau condamné en 2018 pour l'assassinat crapuleux de Farida Hammiche. Mais "les circonstances, la suite, le déroulement, c'est dans les oubliettes".

"Piste numéro 1" pour les avocats de la famille Mouzin, sur place lundi, Fourniret a plusieurs fois été soupçonné, puis mis hors de cause. Mis en examen, Michel Fourniret a reconnu son implication dans cette disparition en novembre 2019.

Dernières nouvelles