Aux États-Unis, une inquiétante flambée des cas — Coronavirus

Le Texas suspend le déconfinement

Le Texas suspend le déconfinement

"Nous sommes dans la première vague".

"Pour Anthony Fauci, immunologiste en chef de la Maison Blanche, " les deux prochaines semaines seront critiques " pour combattre ces poussées " préoccupantes ".

Le seuil des dix millions de cas de Covid-19 dans le monde devrait être atteint la semaine prochaine alors que l'épidémie n'a pas encore atteint son pic dans la région des Amériques, a averti mercredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Avec près de 330 millions d'habitants, les États-Unis affichent le pire bilan du monde en valeur absolue: plus de 120.000 morts et près de 2,4 millions de cas détectés.

Après un recul de la pandémie dans le pays, le nombre de cas a de nouveau explosé, notamment dans le Sud, de la Floride à la Californie.

Le Texas, qui avait très vite entamé son déconfinement début mai, a ainsi enregistré mercredi 5.551 nouvelles infections, et a décidé de mettre son déconfinement en suspens. Le nombre d'hospitalisations a doublé au cours du dernier mois et les hôpitaux craignent d'être submergés.

Au Texas, le gouverneur Greg Abbott a prévenu les commerçants: "Si nous sommes incapables de ralentir la progression [du virus] dans les prochaines semaines, nous devrons revoir dans quelle mesure les commerces peuvent rester ouverts". Il a incité tous ceux qui doivent sortir à porter un masque, sans pour autant l'avoir rendu obligatoire dans son État.

Mais mercredi, cet État touristique a également enregistré un autre record avec 5 508 nouvelles infections. Lundi, il avait passé la barre des 100 000 cas détectés.

Ron DeSantis, gouverneur, a déploré la " véritable explosion du nombre de nouveaux cas chez les plus jeunes ". Et d'ajouter une sérieuse mise en garde dans ce haut lieu de la fête: les bars et restaurants ne suivant pas les règles de distance physique risquent de perdre leurs licences de vente d'alcool.

Pour lutter contre la propagation du virus, la ville de Miami, ainsi qu'une dizaine d'autres villes de Floride, ont rendu le port du masque obligatoire depuis mardi.

La Californie aussi a battu un nouveau record pour le troisième jour consécutif mercredi, avec plus de 7.100 nouveaux cas recensés sur près de 200.000 au total. C'était déjà le cas depuis la semaine dernière à Orlando, Tampa, ou les célèbres îles des Keys. Le port du masque est désormais devenu obligatoire en public dans tout l'Etat. L'Oklahoma, Etat qui a accueilli le meeting de Donald Trump samedi à Tulsa, connaît aussi un fort rebond: +255% de nouveaux cas en deux semaines.

Face à cette résurgence, plusieurs Etats sont obligés de remettre en place des restrictions de déplacements.

Rebecca Fischer, épidémiologiste, estime que le pic des infections est encore loin. Les Etats de New York, du New Jersey et du Connecticut, dans le nord-est du pays, très durement touchés au début de l'épidémie, ont décrété mercredi une quarantaine pour les voyageurs venant d'Etats où la pandémie repart fortement à la hausse. Mais le Dr Fauci s'inquiète de la poursuite de l'épidémie: "Les jeunes sont infectés en premier, puis ils rentrent chez eux, et ensuite ils infectent les personnes âgées".

Dernières nouvelles