Glasgow: six blessés dans une attaque, l'assaillant tué

Attaque de Reading le gouvernement britannique pointe la menace des auteurs isolés d'actes terroristes

Monde Attaque de Reading le gouvernement britannique pointe la menace des auteurs isolés d'actes terroristes

Un important dispositif des forces de l'ordre a été déployé dans le centre-ville de Glasgow et plusieurs rues ont été bouclées, a constaté un journaliste de l'AFP.

"L'incident est contenu et le public n'est pas en danger", a indiqué Steve Johnson, l'un des responsables de la police écossaise. "Je peux confirmer qu'un suspect, un homme, s'est fait tirer dessus par un policier armé", a-t-il ajouté, cité dans un tweet de la police écossaise. Selon The Guardian , le policier blessé aurait été le premier à se rendre sur les lieux.

Selon la BBC, les trois personnes seraient mortes après avoir été poignardées dans la cage d'escalier d'un hôtel.

Cet incident survient six jours après la mort de trois personnes dans une attaque au couteau à Reading, qualifiée de terroriste par la police britannique.

La ministre de l'Intérieur Priti Patel a évoqué dans un tweet des informations "profondément alarmantes", sans davantage de précisions.

Un témoin cité par l'agence PA a fait état de quatre personnes emmenées par ambulance.

"Mes pensées vont à toutes les personnes impliquées", a réagi la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, sur Twitter. Il se déclare "très attristé par ce terrible incident à Glasgow" et a exprimé sa compassion envers les victimes et leurs familles.

Une importante opération de police était en cours vendredi à Glasgow (Ecosse), entraînant le bouclage de plusieurs rues du centre-ville où les services de secours ont été mobilisés, a annoncé sur Twitter la police de la ville.

Les forces de police sont finalement parvenues à contrôler la situation. "La police criait aux gens des autres bâtiments près de l'hôtel Park Inn de rester à l'intérieur".

Dernières nouvelles