Justin Bieber accusé de viols : il contre-attaque et réclame des millions !

Justin Bieber accusé de viols il porte plainte pour diffamation

L'essentiel Mobile

Justin Bieber, la superstar du RnB US est dans la tourmente depuis quelques jours. La première victime présumée aurait été attaquée en mars 2014 à Houston lors d'une soirée organisée dans un hôtel par le manager de Justin Bieber: "Nos petits baisers sont devenus une séance de préliminaires". Sur Twitter, deux femmes ont accusé le chanteur américain de viols. Il m'a ensuite retiré la culotte, a enlevé son pantalon, son caleçon, a tiré les draps pour les mettre sur nous. "Alors que j'étais allongée là, mon corps était inconscient. Je lui ai dit de se retirer parce que je m'inquiétais vraiment pour mes amies, mais il était trop tard".

Là encore, les représentants de Justin Bieber estiment que ce témoignage est "contradictoire, documenté par des messages falsifiés ou faux ". "Il m'a poussée contre le lit et s'est mis sur moi (.) et m'a pénétrée (.) et je l'ai repoussé en frappant entre ses jambes et je suis sortie en courant".

Rejetant toutes ces accusations, Justin a poursuivi les deux femmes et réclamé 20 millions de dollars (11.5 milliards de Fcfa), soit 10 millions de dollars (5.8 milliards de Fcfa) par femme.

Vu le tollé qu'a suscité ces accusations, Justin Bieber a vivement réagi sur Twitter. Selon TMZ, le mari d'Hailey Baldwin a porté plainte contre Danielle et Kadi, les deux accusatrices, pour diffamation.

Concernant la seconde accusation, l'avocat de Justin Bieber a également affirmé que l'allégation était " factuellement impossible ".

La pop star nie complètement les accusations de viols, affirmant disposer de "preuves documentaires incontestables" qui prouvent que les accusations sont "des mensonges scandaleux et fabriqués". C'est sur le réseau social Twitter que les fans de l'artiste ont lu les différents témoignages de Danielle et de Kadi qui affirment avoir été agressées par le chanteur canadien.

Selon lui, les deux accusatrices, nommées Danielle et Kadi, " ont frauduleusement comploté pour attirer l'attention et la célébrité en publiant par malveillance des accusations méprisables, manifestement fausses, fabriquées et diffamatoires selon lesquelles il aurait commis une agression sexuelle ".

Dernières nouvelles