Anti-racisme : L'Oréal s'engage à son tour

Cette décision vient après celle de la filiale indienne d'Unilever qui a choisi de rebaptiser sa crème éclaircissante pour la peau commercialisée sous le nom de Fair & Lovely

Racisme : L'Oréal annonce supprimer certains mots, comme "blanchissant", de ses produits pour la peau

Mais il faut aussi noter que le groupe joue toujours sur les mots affirmant que ses produits servent à uniformiser la peau...

C'est une prise de position qui fait écho à des dizaines d'autres ces dernières semaines: le groupe L'Oréal a annoncé samedi après-midi qu'il allait retirer certains mots de ses emballages de produits cosmétiques, comme "blanc/blanchissant" ("white/whitening") ou "clair (fair/fairness, light/lightening)". Pour l'instant, l'entreprise n'a pas donné plus de détails, notamment sur un retrait immédiat ou non des rayons. Sur la toile, bon nombre d'activistes, à l'instar de Rokhaya Diallo ont dénoncé cette décision qui n'en est réellement pas une. L'entreprise anglo-néerlandaise a promis de ne plus recourir au mot "Fair" (clair), se disant "engagée à célébrer tous les tons de peau".

Le géant américain Johnson & Johnson a décidé lui d'aller plus loin, en interdisant cette semaine la vente de substances éclaircissantes conçues pour l'Asie et le Moyen-Orient.

"Cela n'a jamais été notre intention: une peau en bonne santé, c'est ça une belle peau", ajoute Johnson and Johnson, en annonçant la fin de ses lignes Neutrogena Fine Fairness et Clear Fairness by Clean & Clear. La mort de l'homme noir de 46 ans, George Floyd, après qu'un policier blanc s'est agenouillé sur le cou pendant près de neuf minutes, a provoqué une réévaluation du racisme et déclenché des protestations à travers le monde. Ou Colgate-Palmolive qui veut "réexaminer" ses dentifrices Darlie vendus en Asie, dont le nom signifie "dentifrice pour personne noire" en chinois.

Dernières nouvelles