Coronavirus : Donald Trump ignore les recommandations

Trump promet de sévir contre les auteurs de « déboulonnage » de statues

Etats-Unis : Trump signe un décret pour protéger les monuments

La Maison Blanche a indiqué mercredi que Donald Trump se rendrait comme prévu ce week-end dans le New Jersey en dépit des recommandations de quarantaine pour toute personne ayant voyagé dans un État où les chiffres de la COVID-19 sont en hausse. Plusieurs statues, notamment de généraux confédérés ou de partisans de l'esclavage, ont été prises pour cible dans le pays.

À Washington, une statue d'un général sudiste a été mise à bas et des manifestants se sont attaqués sans succès cette semaine à celle, située face à la Maison-Blanche, de l'ancien président Andrew Jackson, un défenseur de l'esclavage.

" Je viens d'avoir le privilège de signer un décret présidentiel très fort pour protéger les monuments, les mémoriaux et les statues américains et combattre les récentes violences criminelles", a-t-il tweeté. "De longues peines de prison pour les actes hors-la-loi contre notre grand pays!", a-t-il ajouté.

"Le président Trump n'autorisera jamais que la violence contrôle nos rues, récrive notre histoire et mette à mal le mode de vie américain", a ajouté la Maison Blanche.

Le New Jersey, New York et le Connecticut imposent une quarantaine de 14 jours pour les personnes venant des Etats où les taux d'infection sont en hausse (Texas, Californie, Floride ou Arizona, où Donald Trump est allé mardi).

En effet, le président Trump s'était récemment rendu dans l'Etat d'Arizon qui est considéré comme l'un des endroits à haut risque de contamination.

Dernières nouvelles