Coronavirus: un demi-million de personnes reconfinées près de Pékin

Coronavirus Pékin va mener des tests de dépistage sur 8 millions de personnes

Reuters

Après que la Chine ait visiblement réussi à maîtriser le virus, à présent, des centaines de personnes ont été infectées à Pékin et des cas sont apparus dans la province voisine du Hebei, au cours de ces dernières semaines. Mais l'émergence de quelque 300 nouveaux cas à Pékin en l'espace d'un peu plus de deux semaines alimente les craintes.

À présent, une seule personne de chaque famille sera autorisée à sortir une fois par jour pour acheter des produits de première nécessité tels que de la nourriture et des médicaments, a indiqué le groupe de travail de prévention des épidémies du comté, dans un communiqué.

Les responsables de la ville ont exhorté les gens à ne pas quitter Pékin, ont fermé à nouveau les écoles et verrouillé des dizaines de résidences dans le but d'éliminer le virus.

Cette décision intervient après que 14 autres cas d'infection par le coronavirus aient été signalés au cours des dernières 24 heures à Pékin, portant le total à 311 cas depuis la mi-juin.

Le foyer a été détecté à Xinfadi, un marché de gros du sud de la ville d'Anxin qui fournit l'essentiel des supermarchés et restaurants de la capitale en produits frais.

Lors d'une conférence de presse hier dimanche, des responsables municipaux ont indiqué qu'environ un tiers des nouveaux cas rapportés jusqu'à présent, sont liés à la section du marché réservée aux viandes de bœuf et de mouton. Jusqu'alors, les soupçons étaient portés sur le saumon, après que des traces du Covid-19 ont été trouvées sur des planches à découper ce poisson, même s'il semble "très improbable" qu'il soit responsable de la contamination, assurait il y a quelques jours Jean-Claude Manuguerra, responsable de la Cellule d'intervention biologique d'urgence à l'institut Pasteur, à LCI. D'après un porte-parole de la ville, Xu Hejian, la situation épidémique dans la capitale est grave et complexe. Dimanche, 7,7 millions de tests avaient été délivrés dans la capitale qui compte 20 millions d'habitants, selon les autorités locales.

Le 19 juin, un haut responsable du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies avait affirmé que le nouveau foyer de contamination était désormais "sous contrôle", mais que Pékin allait continuer d'enregistrer de nouveaux cas.

Dernières nouvelles