Affaire Weinstein : Un accord trouvé pour un fonds d’indemnisation des victimes

Un fonds de 19 millions de dollars pour les victimes de Harvey Weinstein

Harvey Weinstein a été condamné à 23 ans de prison. zz KGC-146/STAR MAX IPx zz KGC-146/STAR MAX IPx

La procureure générale de New York, Letitia James, a annoncé de mardi 30 juin qu'un accord d'un montant de près de 19 millions de dollars avait été obtenu pour clore deux procédures judiciaires engagées par un groupe de femmes contre l'ex-producteur de cinéma Harvey Weinstein pour inconduite sexuelle. Ne manque plus que la validation de deux personnes: le juge des faillites qui supervise la liquidation de la Weinstein Company et un juge fédéral new-yorkais. Si l'accord concernant les anciennes employées de la Weinstein Company est validé, le producteur sera dégagé de toute responsabilité pour ses autres actes. Si cet accord est accepté, il mettra donc fin à une action en nom collectif intenté devant la justice civile fédérale ainsi qu'à la plainte déposée en février 2018 par la procureure de New York contre Weinstein. Louisette Geiss, l'une des femmes à l'origine de la plainte en nom collectif contre l'ex-producteur, s'est félicitée de la création d'un fonds qui permettra d'indemniser " beaucoup de victimes qui ont perdu leur carrière, et beaucoup plus ". La magistrate a aussi tenu à souligner qu': "Après tout le harcèlement, les menaces, les discriminations, ces victimes vont enfin voir justice rendue", rapporte BFMTV.

Les avocats Douglas Wigdor et Kevin Mintzer, représentant six victimes présumées d'Harvey Weinstein, ont cependant dénoncé un projet d'accord "profondément injuste".

Dans le cadre de ce plan, un fonds d'indemnisation des victimes de 18 875 000 dollars sera créé et distribué aux " femmes qui ont subi dans un environnement de travail hostile, du harcèlement sexuel et de la discrimination fondée sur le sexe pendant leur temps à The Weinstein Company, ainsi que des sévices sexuels par Harvey Weinstein ". Quant aux victimes qui souhaiteraient poursuivre malgré tout les compagnies d'assurances du producteur et de sa société, elles ne le pourront plus, puisqu'elles seront libérées de toute obligation par l'accord.

Weinstein, le producteur de "Pulp Fiction", a été reconnu coupable en février d'un acte sexuel criminel au premier degré et d'un viol au troisième degré dans un verdict historique pour le mouvement #MeToo.

Dernières nouvelles