Autorisation d'un vaccin anti-Covid-19 dans l'armée — Chine

L'utilisation d'un vaccin contre le Covid-19 autorisée au sein de l'armée chinoise

Un vaccin contre le Covid-19 déjà autorisé dans l’armée chinoise

REUTERS Une femme tient une petite bouteille estampillée "Vaccin Covid-19 ".

Aucun vaccin n'a encore été approuvé pour une utilisation commerciale contre la maladie causée par le nouveau coronavirus, mais plus d'une douzaine de vaccins provenant de plus de 100 candidats dans le monde sont actuellement testés chez l'homme.

CanSinoBIO, un groupe de biotechnologie chinois a annoncé ce lundi 29 juin avoir reçu l'autorisation d'utiliser son vaccin recombinant contre le Covid-19 à des fins militaires.

Des organisations du monde entier se battent pour trouver des moyens de traiter et de prévenir l'agent pathogène mortel, qui est apparu pour la première fois dans la ville centrale de Wuhan en Chine et a depuis tué plus d'un demi-million de personnes dans le monde.

La moitié environ des 17 vaccins actuellement en essais cliniques (c'est-à-dire sur l'homme) sont mis au point par des laboratoires ou des instituts chinois, selon les informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les données obtenues au cours de deux phases d'essais cliniques de ce vaccin ont montré un bon niveau de sécurité et un niveau élevé de réponse immunitaire humorale et cellulaire. La Commission militaire centrale a autorisé le 25 juin l'utilisation de ce vaccin dans l'armée chinoise pour une durée d'un an. Le vaccin a été développé conjointement par CanSino et l'Institut de biotechnologie de Beijing, qui fait partie de l'Académie des sciences médicales militaires.

CanSinoBIO a par ailleurs souligné dans son communiqué ne pas encore pouvoir garantir que son vaccin serait commercialisé pour le grand public.

Dernières nouvelles