Coronavirus: La pandémie "est loin d'être terminée" , prévient l'OMS

Coronavirus plus de 160.000 cas par jour dans le monde depuis une semaine Qu’elle soit la situation il n’est jamais trop tard

'La dure réalité est que c'est loin d'être fini'

La pandémie de Covid-19 "est loin d'être finie" et "s'accélère" même, a averti le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Alors que de nombreuses zones d'ombres demeurent sur les origines du virus, l'Organisation mondiale de la santé a annoncé qu'elle s'apprêtait à envoyer une équipe en Chine en vue de déterminer l'origine de la Covid-19.

Alors que l'origine du virus continue d'attiser des tensions entre les Etats-Unis et la république populaire de Chine, cette annonce de l'OMS serait perçue comme un tremplin pour aller à la source du virus, parti de Wuhan, en décembre 2019. La Chine s'était dite prête à une enquête internationale à la fin de la pandémie. "Nous enverrons une équipe la semaine prochaine en Chine pour nous préparer à cela et nous espérons que cela nous permettra de comprendre comment le virus a commencé et ce que nous pouvons faire à l'avenir pour nous préparer ", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une conférence de presse.

D'après les recherches effectuées par l'Institut de virologie de Wuhan, la séquence du génome de ce nouveau coronavirus est similaire à celui du Sras à 80 % et d'environ 96% à celui d'un coronavirus de chauve-souris.

Le Dr Tedros a participé lundi à une réunion d'information virtuelle: "Nous voulons tous que tout cela soit terminé". Nous voulons tous reprendre nos vies. Et plus de 10 millions de cas ont été recensés, dont près de la moitié sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Soulignant qu'un vaccin sera un "outil important" pour contrôler le virus sur le long terme, il a appelé dès à présent les gouvernements et les citoyens à "ne pas perdre espoir" et à mettre en place des "solutions simples" afin de "sauver des vies maintenant".

"Nous ne nous lasserons jamais de dire que la meilleure façon de sortir de cette pandémie est d'adopter une approche globale", a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, en appelant une fois de plus à respecter les règles de distanciation, à détecter et isoler les cas, à placer en quarantaine leurs contacts, et à porter un masque lorsque c'est nécessaire.

Selon le directeur général de l'OMS, " le virus se propage de manière agressive ".

En Amérique Latine, le pays le plus lourdement touché est le Brésil, qui comptait lundi 57.622 morts sur 1.344.143 cas confirmés, selon les autorités.

Dernières nouvelles