Ouverture des frontières de l’Union européenne: l’Allemagne exclut 3 pays africains

L'UE sèche sur la liste des pays admis, exclusion attendue des Etats-Unis

L'Algérie parmi les pays admis

A partir du 11 juillet prochain, des vols en provenance du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie et du Rwanda, seront autorisés par les pays européens de l'espace Schengen. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont pressé lundi lors de leur rencontre les pays européens, en particulier les "frugaux", à parvenir dès le sommet européen de juillet à un accord sur la relance de l'Union européenne.

Rappelons que cette liste a été établie sous conditions, notamment un taux de nouveaux cas de coronavirus proche ou en-dessous de 16 pour 100.000 habitants (moyenne dans l'UE) durant les 14 derniers jours, une stabilité ou une baisse des nouveaux cas, ainsi que les mesures mises en place pour lutter contre la pandémie.

Dans un exercice qui relève aussi de la géopolitique, c'est le sort à réserver à la Chine et aux Etats-Unis qui a concentré toutes les tensions. Ces pays sont considérés comme "sûrs" par l'UE, c'est-à-dire des territoires où l'épidémie de coronavirus est sous contrôle. Le Royaume-Uni n'est, quant à lui, pas concerné par les restrictions de voyage, malgré son départ de l'Union: les Britanniques peuvent donc se rendre où ils le souhaitent dans l'UE. Ce qui, précise une source européenne, est très loin d'être acquis. La situation sanitaire, avec d'importants rebonds de la pandémie dans certains Etats du Sud, y est jugée insatisfaisante. Il est "important pour les États-Unis que les Européens puissent revenir", a-t-il assuré. Quitte à se passer, pour l'instant, d'importants revenus touristiques. Et pour l'économie italienne, touchée de plein fouet par la pandémie, leur absence cet été se traduirait par une perte de 1,8 milliard d'euros, selon le principal syndicat agricole, la Coldiretti.

La situation n'est pas figée pour tout l'été. Bien que le nombre de décès quotidiens ait légèrement diminué en juin par rapport au mois précédent, la contagion progresse dans 30 des 50 Etats notamment dans les plus grands et les plus peuplés (Californie, Texas, Floride). "Reconstruire en mieux, reconstruire en plus vert, reconstruire plus rapidement", doit-il dire à Dudley (centre), selon des extraits de son discours diffusés par ses services. Sauf surprise, les Etats-Unis ne devraient, ici non plus, pas faire partie de la liste, la quarantaine restant imposé aux personnes en provenant.

Dernières nouvelles