Le port du masque devient obligatoire — Transports en commun

Coronavirus le Québec impose le port du masque dans les transports en commun

Le port du masque recommandé, mais pas obligatoire en C.-B.

Actuellement, "les indicateurs sont favorables, le nombre de cas, d'hospitalisations et de décès sont toujours en baisse", a souligné le D Arruda lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec le D François Desbiens, qui quittait lundi son poste de directeur régional de santé publique de la Capitale-Nationale pour poursuivre sa carrière à l'Institut national de santé publique du Québec.

"À compter du 13 juillet prochain, toutes les personnes de 12 ans et plus devront porter un masque ou un couvre-visage dans les transports en commun", a annoncé le premier ministre du Québec, François Legault. Cette mesure deviendra obligatoire deux semaines plus tard, soir le 27 juillet. Ceux qui ne vont pas porter un masque ou un couvre-visage dans les transports en commun vont être refusés. Les sociétés de transport vont sensibiliser les usagers à l'obligation pendant deux semaines.

Une manière de laisser les gens s'habituer à ce qui doit devenir une nouvelle norme sociale "tant et si longtemps que nous serons dans une période de non-normalité", a insisté le Dr Arruda.

Elle encourage la population à porter un masque autant dans les transports en commun que dans les petits commerces ou les petites épiceries, partout où il est difficile de garder une distance minimale de 2 mètres.

La mesure vise à éviter un retour en force de la COVID-19. "Plus on ouvre les commerces, plus il y a du monde dans les transports en commun, a ajouté M. Legault". "C'est important de prendre nos précautions si on ne veut pas se retrouver comme certains États aux États-Unis".

Le masque ne sera pas obligatoire pour les 2 à 12 ans, mais la santé publique le recommande fortement. Le masque c'est pour protéger les autres personnes.

Le couvre-visage reste conseillé dans les lieux publics comme les magasins. Il n'est pas exclu qu'il soit éventuellement obligatoire dans ces endroits, a signalé le premier ministre. Quand on porte un masque on n'est pas peureux on est respectueux.

Dernières nouvelles