Birmanie : plus de 100 mineurs morts dans un glissement de terrain

Un glissement de terrain fait plus de 120 morts dans une mine de jade birmane

Birmanie : plus de 110 morts dans un glissement de terrain dans des mines de jade

ACTUALITES RANGOON, 2 juillet 2020 (Yeclo avec Xinhua) - Le bilan d'un glissement de terrain provoqué jeudi matin par la mousson dans l'Etat de Kachin (nord du Myanmar) s'est aggravé, passant à 113 morts avec la découverte de nouveaux corps, a annoncé le ministère de l'Information. "On aurait pu avoir des centaines de morts " sans cet avertissement, d'après elle.

En Birmanie, des pluies torrentielles ont provoqué un glissement de terrain dans des mines de jade.

Chaque année, des dizaines de personnes trouvent la mort dans des mines de jade.

Le drame s'est produit sur un site d'extraction de jade dans le village de Sate Mu, dans le canton de Hpakant, à 8h heure locale (1h30 GMT), selon les pompiers locaux. En cause, les conditions de travail très périlleuses, surtout pendant la saison de la mousson.

Les glissements de terrain mortels dans la région sont fréquents. La pierre est ensuite largement destinée à être écoulée dans la Chine voisine.

La région d'Hpakant, pauvre et difficile d'accès, a pris des allures de paysage lunaire tant elle a été transformée par l'exploitation de ces mines, au mépris de l'environnement.

Résultat, beaucoup de grandes mines ont fermé et ne sont plus surveillées, permettant le retour de nombreux mineurs indépendants.

La catastrophe de jeudi était "évitable", a déploré auprès de l'AFP Hann Hindstrom qui travaille pour Global Witness.

Ce commerce aide à financer les deux côtés d'une guerre civile qui dure depuis plusieurs décennies entre des insurgés de l'ethnie kachin et les militaires birmans. Il y a un "besoin urgent" de réglementer encore davantage cette industrie.

Dernières nouvelles