Jean Castex, l’inconnu de Matignon se présente aux Français

Jean Castex invité du «20 heures» de TF1 ce soir

Enfin, l'autre enjeu qui paraît plus que principal, c'est d'aider Emmanuel Macron à se faire réélire Président en 2022.

"S'il veut continuer à être en surplomb, comme il le fait depuis 2017, aucun intérêt de se passer d'Édouard, qui gère à merveille et s'envole dans les sondages".

Alors que se profile une rentrée " très dure " sur les fronts économique et social, Jean Castex sera chargé d'appliquer le " nouveau chemin " voulu par le chef de l'Etat, avec une priorité à la politique de santé, au grand âge et à un plan pour la jeunesse, et la remise en chantier de la réforme des retraites. Il semblerait que ses conseils aient été suivis. Après avoir placé sa fin de mandat sous le signe de la reconstruction économique, sociale, environnementale et culturelle du pays, Emmanuel Macron a nommé vendredi Jean Castex à Matignon, en remplacement d'Édouard Philippe.

La différence de style s'est sentie dès hier lors de la passation de pouvoir. Jean Castex a démissionné du parti Les Républicains (LR) dans une lettre reçue vendredi matin par le parti, a-t-on appris auprès du parti.

Alors qu'Édouard Philippe avait réussi à imposer, comme directeur de cabinet, l'un de ses proches, Benoît Ribadeau-Dumas, contre l'avis de l'Elysée, le nouveau locataire de Matignon se voit imposer Nicolas Revel, ex-secrétaire général de l'Elysée en même temps qu'Emmanuel Macron.

Les Insoumis déçus et agacésCertains députés de la France Insoumise n'ont pas mâché leurs mots pour exprimer leur mécontentement face à la nomination de Jean Castex.

Libéré de ses fonctions à Matignon après 1 145 jours à la tête du gouvernement, Edouard Philippe va très prochainement retrouver son fauteuil de maire de Havre. Sous l'écume de la vague verte qui a déferlé sur les grandes métropoles du pays au second tour des élections municipales, le président de la République a observé la bonne résistance de la droite. Pour ce qui est du Covid, le monsieur déconfinement a toutes les cartes en main. En guise de première annonce, Jean Castex a indiqué vouloir "ouvrir des concertations dans les territoires ", s'affichant en décentralisateur: "tout ne peut pas se décider depuis Paris". "Souhaitons qu'elle traduise un virage politique d'Emmanuel Macron vers plus de fermeté, de lutte contre les fractures et de décentralisation", poursuit la présidente de la Région Île-de-France.

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière, je suis ici pour chercher des résultats". Le prochain gouvernement devra y pallier.

La nouvelle a été officialisée peu après 9h30 ce vendredi 3 juillet 2020, par le palais de l'Élysée qui a publié un communiqué: "M. Édouard Philippe a remis ce jour la démission du gouvernement au Président de la République, qui l'a acceptée".

Dernières nouvelles