Donald Trump promet "une soirée extraordinaire" — Fête nationale américaine

Fête nationale américaine: Donald Trump promet

Donald Trump vante les USA comme le pays le plus exceptionnel oubliant le record de cas de coronavirus

"Nous allons dire la vérité telle qu'elle est, sans nous excuser: les Etats-Unis d'Amérique sont le pays le plus juste et le plus exceptionnel ayant jamais existé sur la Terre".

Au moins 53 069 nouvelles infections au coronavirus ont ainsi été recensées jeudi en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, un niveau record depuis le début de la pandémie.

En plein débat sur les symboles de l'Histoire du pays, et alors que des statues de généraux confédérés ont été mises à terre par des manifestants antiracistes, Donald Trump a dénoncé "une campagne visant à effacer notre histoire, diffamer nos héros, supprimer nos valeurs et endoctriner nos enfants".

Depuis la mort de l'Afro-Américain George Floyd, le pays est animé par un mouvement historique contre le racisme, comparable au mouvement des droits civiques des années 1960.

Donald Trump, qui brigue un second mandat, a dénoncé vendredi soir dans un discours très sombre le désordre violent dans les rues, et des années d'endoctrinement extrême dans l'éducation, le journalisme et d'autres institutions culturelles.

Pourtant, dans un contraste saisissant avec l'Europe, des records de contaminations sont battus quotidiennement aux Etats-Unis. Testée positive après un examen de routine pratiqué auprès de toute personne susceptible de se trouver en contact direct avec le président, Mme Guilfoyle, 51 ans, a été immédiatement placée à l'isolement, a rapporté le New York Times.

De nombreux États d'Amérique ont dû fermer à nouveau les bars et les plages. L'ancien vice-président de Barack Obama a appelé à s'unir pour surmonter "plus de 200 ans de racisme systémique". "Vaincre ce virus demandera la mobilisation de tous". "Et écoutez les experts, pas ceux qui essayent de nous diviser".

Le locataire de la Maison Blanche peut s'attendre à un accueil chaleureux dans le Dakota du Sud, État peu peuplé qu'il a remporté en 2016 avec plus de 60 % des voix.

" Nous avons dit à ceux qui sont inquiets qu'ils peuvent rester chez eux ", avait-elle expliqué". Pour ceux qui veulent se joindre à nous, nous distribuerons des masques gratuits, s'ils décident d'en porter un. Elle aurait dit qu'il n'y aura pas de distanciation sociale.

Donald Trump évoque, lui, depuis longtemps sa fascination pour ce site sculpté de 1927 à 1941 dans la chaîne montagneuse des Black Hills. Au-delà de toute considération politique, il est cependant peu probable que cela arrive.

" De temps en temps, des individus ou des organisations proposent d'ajouter de nouveaux bustes (...) mais cela n'est pas possible", explique à l'AFP Dana Soehn, porte-parole de ce Parc national.

" La roche qui se trouve autour des visages (des présidents) ne permet pas de sculpture supplémentaire ", explique-t-elle, rappelant par ailleurs que le sculpteur, Gutzon Borglum, voulait représenter les idéaux des 150 premières années de l'histoire américaine-naissance, croissance, développement, préservation-et que son œuvre était par conséquent achevée.

Dernières nouvelles