Le Covid-19 peut-être transmis par l'air, avertissent des experts mondiaux

Des scientifiques alertent l'OMS sur la transmission du Covid-19 par l'air                REUTERS  Mohammad Ponir Hossain

Des scientifiques alertent l'OMS sur la transmission du Covid-19 par l'air REUTERS Mohammad Ponir Hossain

Un consortium composé de 239 scientifiques internationaux vient de publier une lettre ouverte dans laquelle ils énoncent que le nouveau coronavirus se transmettrait également par les airs.

Leur lettre vise directement l'organisation onusienne, déjà critiquée pour avoir tardé à recommander les masques, et ici accusée de refuser de voir l'accumulation d'indices d'une propagation par l'air du virus qui a tué plus de 500.000 personnes dans le monde en six mois, indique l'AFP.

"Nous appelons la communauté médicale et les organisations internationales et nationales à reconnaître le potentiel d'extension de l'air du COVID-19", ont déclaré les experts, qui ont spécifiquement signalé à l'OMS de ne pas " reconnaître la transmission de l'air", sauf dans certaines procédures dans les hôpitaux. Les experts demandent ainsi à l'OMS de réviser ses recommandations en préconisant, par exemple, le port du masque y compris dans les espaces clos où la distanciation sociale est respectée. Il n'a jamais été prouvé que ces particules de coronavirus étaient viables et pouvaient provoquer des infections.

"Il existe un potentiel important de risque d'inhalation de virus contenus dans des gouttelettes respiratoires microscopiques (microgouttelettes) à des distances courtes et moyennes (jusqu'à plusieurs mètres, de l'ordre de l'échelle d'une pièce), et nous prônons le recours à des mesures préventives pour empêcher cette voie de transmission aérienne", poursuivent-ils. Dans les établissements de santé, les maisons de retraite ou les écoles, il faudrait équiper les systèmes de ventilation (filtres puissants, lampes ultraviolettes pour éliminer les particules virales) afin de réduire la circulation de l'air contaminé.

Informée de la publication de cette enquête scientifique, le docteur Soumya Swaminathan, à la tête du département scientifique l'OMS depuis mars 2019, a annoncé prendre en compte l'avis du consortium.

En effet, l'OMS concentre son message sur le fait que le coronavirus se propage principalement par des gouttelettes respiratoires.

"La transmission par l'air de SARS-CoV-2 n'est pas universellement acceptée; mais notre opinion collective est qu'il existe bien assez d'éléments probants pour appliquer le principe de précaution", plaident ces scientifiques.

"On fait une erreur si on fait une opposition entre la transmission par des virus comme la rougeole et par la Covid-19", dit-elle.

Dernières nouvelles