Les opérations de secours continuent après des inondations meurtrières — Japon

75.000 personnes évacuées au Japon à la suite de pluies torrentielles | Slate.fr

VIDEO – Pluies diluviennes au Japon : 14 morts dans une maison de retraite envahie par les eaux

Les autorités locales redoutent la mort d'au moins 36 personnes après que des pluies record sont tombées tôt samedi matin dans la région de Kumamoto, sur l'île de Kyushu, faisant déborder les rivières et inondant les zones à faible altitude.

Dix-neuf personnes sont mortes et 18 autres sont en "arrêt cardio-respiratoire", un terme usité au Japon avant le constat officiel du décès par un médecin, a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga devant la presse. Le bilan des inondations et glissements de terrain dressé par les autorités s'élevait dimanche à 34 morts tandis que 14 personnes étaient par ailleurs portées disparues.

Routes et ponts ont été emportés par les inondations, coupant certaines localités isolées du reste du monde.

"Nous avons reçu des appels de gens souhaitant quitter leurs habitations mais qui ne peuvent pas le faire par eux-mêmes", a témoigné un pompier dans la région voisine de Kagoshima interrogé lundi par l'AFP.

Parmi les personnes officiellement décédées figurent 14 résidents d'une maison médicalisée inondée samedi lorsque des rivières sont sorties de leur lit. Une cinquantaine d'autres résidents de cet établissement ont été secourus. L'Agence météorologique japonaise a recommandé à des centaines de milliers d'habitants des préfectures de Kumamoto et de Kagoshima d'évacuer leurs logements.

Dimanche matin, les précipitations avaient baissé en intensité à Kumamoto mais de nombreux habitants de la région demeuraient coupés du monde en raison des importants dégâts provoqués par ces intempéries.

Une route détruite par les pluies torrentielles près de la rivière Kuma à Ashikita dans la préfecture de Kumamoto le 6 juillet 2020
Japon : au moins 16 morts, 20 autres décès présumés après des pluies diluviennes

"C'est un tel désastre", a commenté sur la chaîne de télévision publique NHK Hirotoshi Nishi, un habitant sinistré en train de retirer des débris dans sa maison pleine de boue.

En plus des intempéries persistantes, les opérations de secours sont compliquées par les risques de contaminations au coronavirus. Des cloisons ont été installées dans les centres d'évacuation pour préserver une distance physique, et les déplacés étaient appelés à se laver les mains fréquemment et à porter des masques.

Au cours d'une réunion de cabinet à Tokyo sur cette catastrophe, le Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé à apporter un soutien financier, tout en invitant les habitants de la région à se préparer à l'arrivée de nouvelles précipitations.

Des équipes de secours et des soldats de Forces d'autodéfense ont travaillé toute la nuit pour tenter de retrouver des personnes disparues et venir au secours d'habitants bloqués dans leurs maisons. En outre, 10.000 foyers étaient toujours privés d'électricité et 2.400 foyers sans eau, a-t-il ajouté.

Le Japon est actuellement en pleine saison des pluies, une période souvent marquée par des inondations et glissements de terrain qui entraînent des avis d'évacuations, sans caractère obligatoire au Japon de par la loi.

Dernières nouvelles