Le retrait américain de l'OMS prendra effet dans une année

Donald Trump avait annoncé en mai la fin des relations entre les États-Unis et l'Organisation mondiale de la santé. Cette dernière faisait preuve selon lui de complaisance envers la Chine

Les États-Unis se retirent formellement de l'Organisation mondiale de la Santé

La notification sera effective au terme d'un délai d'un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé plusieurs responsables du gouvernement américain, plus gros contributeur de l'organisation.

Joe Biden annulera la décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au premier jour de sa présidence en cas de victoire, a-t-il annoncé mardi.

Cette décision prendrait effet en juillet 2021, ce qui donnerait en théorie au président américain Donald Trump ou au candidat démocrate Joe Biden, qui mène les sondages, la possibilité de l'annuler. "Le Congrès a reçu la notification que le président a officiellement retiré les États-Unis de l'OMS au beau milieu d'une pandémie", a prévenu sur Twitter Robert Menendez, membre démocrate de la Commission sénatoriale des Affaires étrangères, dénonçant une réponse "chaotique et incohérente" de Donald Trump à cette crise.

Les Américains sont plus en sécurité quand l'Amérique s'engage pour renforcer la santé mondiale. Le porte-parole d'Antonio Guterres a précisé que les États-Unis, membres fondateurs de l'OMS en 1948, devaient remplir deux conditions pour se retirer de l'organisation: respecter un délai d'un an et être à jour dans leurs contributions.

Rappelons que les responsables américains avaient martelé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour avoir félicité la Chine pour sa "transparence " au début de l'épidémie.

La semaine dernière, un haut responsable américain de la santé avait toutefois assuré que les Etats-Unis continuaient de travailler au jour le jour avec l'OMS.

L'annonce intervient alors que la pandémie a fait au moins 539'620 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi mardi par l'AFP à partir de sources officielles.

La Fédération des scientifiques américains a dénoncé le retrait américain, estimant qu'il intervenait "au moment où on a le plus besoin de coopération internationale".

Dernières nouvelles