Un nouveau symptôme du coronavirus — Erection persistante

En examinant un patient atteint du coronavirus les médecins de l’hôpital de Versailles ont détecté chez lui un cas de priapisme

Une érection de 4 heures: L'étonnant effet secondaire du coronavirus chez un patient de 62 ans

Selon Cnews, en temps normal, les corps caverneux se comportent comme une éponge, ils se remplissent de sang pour obtenir l'érection et se contractent pour empêcher le sang d'y pénétrer.

Placé sous ventilation artificielle, le sexagénaire a fait une sévère crise de priapisme.

Mais alors que les soins qui lui étaient prodigués s'intensifiaient, les médecins ont eu la surprise de constater que le patient souffrait de priapisme, une érection persistante de plusieurs heures, provoquée sans la moindre stimulation sexuelle. Le 17 juin dernier, des médecins de l'hôpital de Versailles ont été confrontés à un patient dont le test s'est par la suite révélé positif au Covid-19, comme ils l'indiquent dans The American journal of Emergency Medicine. Seulement que le priapisme à flux réduit est dû à une occlusion du flux veineux contrairement au priapisme à flux agrandi, causé par un problème artériel. Conséquence: la possibilité d'un arrêt complet de la circulation sanguine au niveau du pénis. Après une extubation sans complication au terme de 14 jours, le malade a été renvoyé chez lui, sans séquelles.

Quel rapport avec le coronavirus...

"Bien que les arguments en faveur d'un lien de causalité entre la Covid-19 et le priapisme, ainsi que le mécanisme ischémique du priapisme, soient très forts dans notre cas, de plus amples récits de cette nature contribueraient à renforcer les preuves", estiment les chercheurs, appelant à la vigilance "pour éviter des complications fonctionnelles immédiates et chroniques".

Si cette pathologie suscite bien souvent les railleries et autres blagues grivoises, elle n'en demeure pas moins dangereuse et peut entraîner des séquelles permanentes au niveau du pénis.

Dernières nouvelles