Johnny Depp nie être un " monstre "

Jhonny Dep à nouveau dans la tourmente il entame un procès contre The Sun pour diffamation

Jhonny Dep à nouveau dans la tourmente il entame un procès contre The Sun pour diffamation

Présenté comme un mari violent envers son ex Amber Heard dans les colonnes du Sun, Johnny Depp poursuit le tabloïd britannique en diffamation lors d'un procès qui s'ouvre ce mardi à Londres.

Cette juridiction va se pencher pendant les trois prochaines semaines sur le cas du Sun et de son propriétaire "News Group Newspapers" (NGN), à qui l'acteur reproche d'avoir présenté comme un fait avéré, dans un article publié en avril 2018, qu'il ait frappé son ex-femme.

Dans un témoignage apporté par écrit par sa défense, Johnny Depp, qui rejette toute violence, affirme qu'Amber Heard était violente avec lui, verbalement et physiquement.

Pour sa défense, Johnny Depp a donc retourné les arguments de son ancienne compagne, révélant pourquoi il avait décidé de divorcer avec elle. "Dans ma jeunesse. mes expériences avec les narcotiques et les stimulants ont commencé à un jeune âge", a-t-il déclaré, interrogé au sujet d'une interview dans laquelle il avait expliqué qu'il avait essayé à peu près toutes les drogues à 14 ans.

Jusqu'au dernier moment, les avocats de NGN ont tenté d'obtenir le rejet de la plainte en diffamation par la justice, arguant notamment que Johnny Depp avait contrevenu à un ordre de la cour lui intimant de leur communiquer une série de SMS dans lesquels il aurait réclamé des drogues à son assistant.

"On vous voit maintenant très charmant et poli, parlant très doucement, mais il y a une autre face de vous-même, qui est moins charmante", l'a-t-elle interpellé.

Le comédien s'est défendu d'être le "monstre" désigné par Amber Heard. "Elle me criait dessus, je lui criais dessus, c'est ça qu'elle appelait le monstre", explique-t-il. "Je ne crois pas que j'étais le monstre". Le couple a divorcé début 2017.

Dépeint comme un mari violent, Johnny Depp avait été accusé par son ex-femme Amber Heard de violences " physiques et psychologiques "; ce qu'il a toujours nié. Dans la procédure de divorce, Amber Heard a retiré sa plainte et Johnny Depp lui a versé sept millions de dollars, que l'actrice a reversés à des associations. Amber Heard, elle aussi le visage couvert, est venue par l'arrière du bâtiment, tenant les mains des deux personnes l'encadrant. "Pendant toutes ces années, je n'ai connu qu'un Johnny doux, attention, généreux et non-violent à la fois en tant qu'individu et en tant que parent", avait écrit Vanessa Paradis dans un premier témoignage écrit.

Dernières nouvelles