Le maire de Séoul, porté disparu, retrouvé mort

Porté disparu depuis jeudi le maire de Séoul retrouvé mort

Porté disparu depuis jeudi le maire de Séoul retrouvé mort

Le maire de Séoul, longtemps considéré comme un candidat potentiel à l'élection présidentielle en Corée du Sud et dont le corps a été retrouvé dans la montagne, semble s'être suicidé après avoir été accusé la veille de harcèlement sexuel.

Park Won-soon avait quitté sa résidence ce jeudi matin à 10h40 (heure sud-coréenne), vêtu d'un chapeau noir et d'un sac à dos, après avoir annulé une réunion politique prévue à ce moment-là, selon les journaux locaux.

Les policiers disaient chercher Park Won-soon sur une petite colline du quartier Sungbuk de Séoul où le signal de son téléphone portable, éteint, avait été détecté pour la dernière fois.

L'agence sud-coréenne de presse Yonhap a écrit que l'"on présumait qu'il avait mis fin à ses jours", mais les enquêteurs ont souligné qu'il n'y avait pas trace sur place du moindre mot écrit de sa main pour étayer une telle hypothèse. Une plainte avait été déposée contre lui mercredi auprès de la police, pour agression sexuelle selon des médias. C'est là où sa dépouille a été retrouvée jeudi. L'homme politique s'excuse en se disant coupable devant sa famille et demande que son corps soit incinéré et ses cendres dispersées, indique le texte relayé par l'agence Yonhap.

Figure emblématique du Parti démocrate au pouvoir, Park Won-soon dirigeait depuis 2011 la gigantesque capitale de la Corée du Sud, qui compte environ dix millions d'habitants, soit presque un cinquième de la population du pays.

Le corps sans vie de Park Won-soon, 64 ans, a été découvert dans une montagne du nord de Séoul, a déclaré la police dont des centaines d'agents ont participé aux opérations de recherche. Il était considéré comme un candidat potentiel pour succéder à l'actuel chef de l'Etat, Moon Jae-in, lors de l'élection présidentielle de 2022.

Dernières nouvelles