Coronavirus: pas d'immunité croisée chez les enfants, selon une nouvelle étude

L’étude coordonnée par l’hôpital Necker et l’Institut Pasteur a été mise en ligne sur le site de prépublication Medrxiv

Les coronavirus saisonniers ne protègent pas les enfants de la COVID-19

Mais non, les fréquentes infections par les autres types de coronavirus, responsables des rhumes et bronchites l'hiver, ne protègent pas de l'infection par le Sars-Cov-2. Les atteintes sévères apparentées à la maladie de Kawasaki sont très rares. Une immunité croisée qui a pu déjà être observée pour d'autres formes de virus et qui, dans le cas présent, garantiraient une protection face au nouveau Sars-CoV-2.

Les enfants font des formes de Covid-19 peu symptomatiques qui passent souvent inaperçues. Ces rhumes ne protègent donc pas du Covid-19. Les résultats ont montré plus de 2/3 des enfants avec un syndrome apparenté à la maladie de Kawasaki étaient séropositifs pour le SARS-CoV-2. Ainsi, la question de l'éventuelle immunité croisée conférée par les coronavirus dits " saisonniers " vis-à-vis de la Covid-19, a été récemment posée par la communauté scientifique en raison de la mise en évidence d'anticorps reconnaissant le virus SARS-CoV-2 chez certains individus avant la phase épidémique. Des anticorps neutralisants le virus SARS-CoV-2 étaient présents chez 56% des enfants positifs, avec une fréquence relative augmentant avec le temps (jusqu'à 100% en fin d'étude, à 2 mois du pic de l'épidémie). Elle montre que le taux d'anticorps contre les coronavirus saisonniers était comparable chez les enfants ayant eu le Covid-19 et ceux ne l'ayant pas eu.

L'étude, coordonnée par Isabelle Sermet-Gaudelus de l'hôpital Necker (AP-HP, Paris) et Marc Eloit, de l'Institut Pasteur, et mise en ligne sur le site de pré-publication Medrxiv le 30 juin (en attendant une publication dans un journal à comité de lecture indépendant), confirme la grande fréquence et le taux important d'anticorps contre les quatre coronavirus saisonniers dans la population générale.

" Si le virus de la Covid-19 se comporte comme les coronavirus saisonniers, cette observation interroge sur la capacité de la population à atteindre un niveau d'immunité suffisant pour empêcher la réapparition régulière de la maladie " conclut Marc Eloit. Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont étudié 775 enfants de 0 à 18 ans, séparés en trois groupes. Si cette théorie est défendue par des chercheurs, il n'en est rien selon les conclusions d'une nouvelle étude menée par l'Institut Pasteur sur des enfants.

Dernières nouvelles