Le retour des Etats-Unis dans l'espace

File du 14 Juillet 2014                                   CAC 40

File du 14 Juillet 2014 CAC 40

Les deux astronautes, qui prenaient part au premier vol habité américain depuis 2011, doivent rejoindre l'ISS vers 16h30 ce dimanche. "Félicitations (.) pour ce premier voyage habité pour Falcon 9, c'était incroyable", a réagi l'astronaute Doug Hurley, commandant du vaisseau alors que Dragon filait déjà à 27 000 km/h, à environ 200 km d'altitude. "J'ai du mal à croire que c'est arrivé".

Pour lui, l'apparition de la société SpaceX dans le domaine de la conquête spatiale ne s'est pas faite par hasard: "Ca a été une volonté délibérée des Etats-Unis et de la Nasa de transférer à l'industrie privée la capacité de voler jusqu'à l'ISS, avec en arrière-plan l'idée de commercialiser l'espace".

Pour trois milliards de dollars, accordés depuis 2011 dans le cadre d'un contrat à prix fixe, SpaceX a promis à la NASA six allers-retours vers l'ISS, avec quatre astronautes à bord.

Ce faisant, l'ex-start-up a battu Boeing, dont la capsule Starliner a raté un vol d'essai à vide l'an dernier. "Aujourd'hui, nous l'avons refait".

La confiance a dû se gagner. Contrairement aux navettes, dont une a explosé en 1986 après le décollage (Challenger), Dragon peut s'éjecter en urgence si la fusée a un problème. Une fusée avait même explosé au sol avec un précieux satellite dans sa coiffe, une autre peu après le lancement destiné à ravitailler l'ISS.

Ce samedi, dans la mythique salle d'allumage du centre Kennedy, ce ne sera pas un homme de la Nasa qui donnera le " go " ultime pour le décollage, mais le directeur de lancement de SpaceX, Michael Taylor, les officiels de l'agence spatiale américaine n'ayant pas de rôle dans le compte à rebours.

Dragon est une capsule comme Apollo, mais version XXIe siècle. Un seul cordon " ombilical " relie les combinaisons aux sièges pour fournir air frais et communications aux deux hommes.

L'ascension hypersonique des deux astronautes a été retransmise en direct par des caméras à l'intérieur de leur capsule Crew Dragon, et une fois tranquilles en orbite, les deux meilleurs amis en ont offert une visite guidée, faisant des galipettes en apesanteur, au-dessus de Terre-Neuve.

Si cette mission, qui pourrait durer jusqu'en août, est certifiée sûre, les Américains ne dépendront alors plus des Russes pour accéder à l'espace.

Dernières nouvelles