Taux de reproduction du coronavirus : La Réunion en rouge

Une personne supplémentaire a été prise en charge à l’hôpital ces cinq derniers jours

Une personne supplémentaire a été prise en charge à l’hôpital ces cinq derniers jours

A Saint Malo, le maire a quant à lui exigé le port du masque à l'intérieur dans tous les lieux publics.

C'est un signal négatif de plus en France sur l'évolution du nouveau coronavirus.

Le taux de reproduction du virus repart à la hausse dans de nombreuses régions de France, selon les nouvelles cartes des indicateurs de l'épidémie de coronavirus publiées par le ministère de la Santé vendredi 17 juillet.

C'est justement le cas pour la Bretagne, où quatre foyers ont été identifiés dans le Finistère et un dans les Côtes-d'Armor, mais au niveau de la région, "la circulation du virus reste faible avec un taux d'incidence de 2,8 cas pour 100.000 entre le 6 et le 12 juillet (contre 4,3 pour l'ensemble du territoire)", selon la même source.

La mesure de ce taux permet de dire combien de personnes en moyenne sont contaminées par une personne ayant contracté le virus. Le seuil d'alerte est dépassé à partir de 1,5.

"Santé publique France a alors précisé que la situation dans la région n'est pas " alarmante " mais à surveiller avec " une grande attention ". En d'autres termes, 10 personnes infectées en contaminent 26, un chiffre qui a doublé en l'espace d'une semaine et qui se rapproche de ceux d'avant le confinement.

En revanche, dans ces deux départements, le taux de tests positifs, autre indicateur surveillé de près, ne connaît "pas d'explosion", souligne-t-il. Ce taux est le plus important recensé en Bretagne.

Jeudi la préfecture du Finistère a par ailleurs indiqué sur Twitter que le port du masque est désormais obligatoire pour l'accès à certains marchés situés dans plusieurs communes et également dans les établissements recevant du public clos sur les îles de Batz, Molène, Ouessant et Sein.

De même le nombre d'appels à SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 ou le nombre de patients en réanimation, restent "très bas". Santé publique France évalue aussi le taux d'incidence du virus - qui correspond au nombre de tests positifs réalisés par semaine dans une population de 100.000 habitants -, le taux d'occupation des lits de réanimation et le taux de positivité des tests virologiques. La Bretagne est une région très touristique et encore plus cette année avec la limitation des déplacements à l'étranger.

Dernières nouvelles