La démission de Christophe Girard divise — Affaire Matzneff

Anne Hidalgo et David Belliard le 3 juillet au Conseil de Paris

Anne Hidalgo et David Belliard le 3 juillet au Conseil de Paris

Invité à répondre aux interpellations des élus sur la police municipale et sur les violences policières, le préfet de police, Didier Lallement, conclut son propos par un hommage appuyé à l'ex-adjoint d'Anne Hidalgo à la culture qui a démissionné la veille: "J'adresse un salut républicain à Christophe Girard qui nous a donné hier une grande leçon de dignité, et je veux saluer l'homme".

Christophe Girard, adjoint à la Culture à la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé avoir décidé de remettre sa démission jeudi, après des attaques d'élus écologistes à la suite de son audition en mars dans l'enquête " pour viols sur mineurs " visant Gabriel Matzneff.

"J'ai 64 ans, une vie de famille épanouie et de nombreux engagements culturels, politiques et associatifs, et n'ai nullement envie de pourrir ma vie plus longtemps et de m'emmerder à me justifier en permanence pour quelque chose qui n'existe pas", a-t-il écrit dans son communiqué.

La maire de Paris Anne Hidalgo "prend acte de cette démission", "salue cette décision courageuse" et "lui renouvelle toute son amitié", selon son entourage interrogé par l'AFP. "La honte", " terreur féministe", " Mairie de Paris: Bienvenue à pédoland " pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants. Des élus écologistes et des féministes avaient réclamé sa suspension et ont manifesté jeudi sous les fenêtres de l'Hôtel de Ville avec des slogans parfois très crus à l'égard de la mairie.

Matzneff doit être jugé l'année prochaine pour avoir justifié la pédophilie, et les procureurs ont ouvert une enquête pour viol le lendemain de la publication du best-seller de Springora, " Consent ". "J'ai réagi avec écœurement à cette affaire", soutient le sénateur socialiste et président du groupe Paris en commun Rémi Féraud".

Les élus du Conseil de Paris ont applaudi Christophe Girard, quand Alice Coffin criait sa " honte", vendredi 24 juillet 2020. La polémique autour de Christophe Girard risque de laisser des traces entre les alliés de gauche à la mairie de Paris. "Sur Twitter, elle avait déjà exprimé son soutien à son ancien adjoint". Sur franceinfo, elle s'est réjouie de sa décision. Nous allons demander des excuses à Alice Coffin et à nos partenaires écologistes, non pas sur leur mobilisation, elles ont le droit, c'est la liberté absolue individuelle, et nous la respectons, mais sur les excès, nous demandons des excuses.

Dernières nouvelles