Première prière à la basilique Sainte-Sophie reconvertie en mosquée — Turquie

Sainte Sophie: Première prière musulmane depuis 86 ans

Turquie:Première prière musulmane ce vendredi à l'ex-basilique Sainte-Sophie reconvertie en mosquée

C'est le président Erdogan qui a décidé de reconvertir l'ancienne basilique de l'Eglise orthodoxe, devenue musée sous le règne de Mustapha Kemal (père de l'indépendance turque), en mosquée.

Le pape François s'était dit très affligé par la transformation de l'ex-basilique en mosquée. Qu'Allah bénisse Recep Tayyip Erdogan. "Je suis très émue", a déclaré Aynur Saatçi, une femme au foyer de 49 ans qui a écourté ses vacances pour venir prier à Sainte-Sophie.

Pour de nombreux observateurs, la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée vise notamment à galvaniser une base électorale conservatrice et nationaliste que Recep Tayyip Erdogan cherche à reconquérir, dans un contexte de difficultés économiques aggravées par la pandémie. Comme un symbole, le président a choisi pour cet événement le jour du 97 anniversaire du traité de Lausanne, qui fixe les frontières de la Turquie moderne et que le président, nostalgique de l'Empire ottoman, appelle régulièrement à réviser.

Sainte-SophieÉrigée de 532 à 537 par les Byzantins qui y couronnaient leurs empereurs, Sainte-Sophie a été une basilique chrétienne pendant plus de 1.000 ans. "Je pense qu'à un moment donné, la Turquie devrait décider quelle devrait être sa position géopolitique et avec qui elle veut aller dans l'avenir. Personne d'autre que notre président n'aurait pu la retransformer en mosquée ", ajoute-t-il.

La prière de vendredi intervient donc dans un contexte de fortes tensions entre Ankara et Athènes, notamment sur fond d'explorations turques d'hydrocarbures en Méditerranée orientale.

En signe de lamentation, les cloches des paroisses orthodoxes ont résonné, vendredi 24 juillet à midi, à travers la Grèce.

" En tant que Grec, je suis assez amer, je suis assez en colère. (...) [Aujourd'hui] est un jour de deuil pour toute la chrétienté ", a encore martelé ce dernier, qui s'apprête à présider, dans la soirée, une messe spéciale à la cathédrale d'Athènes. "Tout ce show, c'est pour des raisons politiques ", grommelle-t-il. Celle-ci avait été érigée par les Byzantins au VIe siècle, mais aussi classée au patrimoine mondial de l'humanité. Les mesures prises à la hâte (...) peuvent avoir des conséquences désastreuses et causer des dégâts irréversibles " à l'édifice vieux de quinze siècles, souligne Tugba Tanyeri Erdemir, chercheuse à l'Université de Pittsburgh. La Turquie a rejeté ses critiques, rappelant que le changement du statut de la Sainte-Sophie revelait de "son droit souverain".

Dernières nouvelles