Automobile: Une nouvelle prime à la conversion à partir du 3 août

Des voitures exposées chez un concessionnaire

Des voitures exposées chez un concessionnaire

Un nouveau dispositif de primes à la conversion sera mis en place à partir du 3 août, pour prendre la suite de celle instaurée dans le cadre du plan de soutien à l'automobile, a annoncé ce samedi le ministère de la Transition écologique.

Introduite de manière exceptionnelle pour aider les constructeurs à écouler leurs stocks invendus pendant le confinement, la nouvelle prime à la conversion va être de nouveau remodelée. Toutefois, " un dispositif transitoire est prévu pour permettre aux véhicules éligibles commandés jusqu'au lundi 3 août de bénéficier du dispositif exceptionnel, un délai de 3 mois étant accordé pour la facturation du véhicule ". Seront ainsi concernés par la prime tous les véhicules classés Crit'Air 3 ou plus anciens, soit les véhicules essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011.

Mais le barème, appliqué en fonction des revenus, sera celui qui prévalait avant le plan de soutien. Pour une voiture électrique, le montant de la prime pourra ainsi aller jusqu'à 5000 € pour les personnes dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur ou égal à 6300 € ainsi que pour les "gros rouleurs " (plus de 12.000 km/an) dont le RFR est inférieur à 13.489 €. Mais il sera toujours possible, pour les plus modestes, de bénéficier d'une aide.

La prime variera de 2 500 à 5 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, et de 1 500 à 3 000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique émettant moins de 137 grammes de CO2 par kilomètre. Est également maintenue la surprime de l'Etat d'au maximum 1.000 euros lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une "zone à faible émission" (ZFE) et qu'une aide similaire a été accordée par la collectivité territoriale concernée.

Dernières nouvelles