Lopez confirme la donne pour Osimhen — Lille

Gérard Lopez président du LOSC chambre le RC Lens

Lille : David, les vérités de Lopez

L'occasion pour Gérard Lopez de mettre les pendules à l'heure. Ainsi que deux sursis appliqués par la DNCG, avant que le gendarme financier du football hexagonal ne retienne finalement aucune mesure contre Lille.

Dans des propos accordés à L'Equipe, le président du LOSC a indiqué avoir refusé plus de 70M€ pour son milieu offensif portugais, qui ne partira pas. Balayant d'un revers de la main la rumeur qui indiquait que le club nordiste devait vendre pour 180ME de joueurs lors de ce mercato estival 2020, le patron de Lille a fait remarquer que son club croulait sous les offres et que toutes ne seraient pas acceptées. "Il choisira son club dans la semaine", a précisé Lopez dans les colonnes du quotidien L'Equipe ce lundi. "La DNCG a réclamé un business plan que nous lui avons fourni". Puis que je la garantisse. Ce que j'ai fait. "On a reçu pour plus de 200 M€ d'offres".

Le président lillois a ensuite pris un exemple concret: "La vraie question est la compétitivité et l'équilibre de l'équipe". Il ne partira pas. Le projet sportif prime. On veut continuer à le développer. A part le PSG (.)? "De la même manière, on va continuer à investir et à nous désendetter" a déclaré Gérard Lopez. Depuis que je suis là (2017), on a acheté pour 168 M.€ de joueurs. Cet été, on sera peut-être à 60 ME d'investissement.

Le départ de l'attaquant nigérian (13 buts en L1 en 2019-20), qui pourrait rapporter environ 80 millions d'euros au LOSC, conditionne beaucoup de choses. ", fait remarquer Gérard Lopez, qui estime qu'en contrepartie le LOSC doit désormais avoir de grosses ambitions sportives, et viser une place sur le podium". Opposé au Club Bruges, le LOSC s'est effectivement incliné sur le score de 2-0 avec pas moins de 12 absents dans l'effectif dirigé par Christophe Galtier.

Dernières nouvelles