Covid-19 : un couvre-feu est instauré à Anvers en Belgique

Belga  D. Waem

Belga D. Waem

Elle a exprimé notamment de "sérieuses inquiétudes" à propos d'"un embrasement épidémiologique important" à Anvers.

L'objectif est très clair: éviter un reconfinement généralisé et éviter de mettre en danger la période de rentrée de septembre.

Les événements publics seront également limités à 100 personnes à l'intérieur (au lieu de 200) et 200 à l'extérieur (contre 400 actuellement). Le port du masque sera obligatoire durant ces événements. Le port d'une protection sera désormais imposé dès samedi dans "tout endroit à forte fréquentation", tandis que la bulle sociale reste maintenue à 15 personnes. La Première ministre a appelé les Belges à la "patience" et au "courage" face à ces nouvelles dispositions. " Ces cinq personnes sont des gens en plus de votre foyer avec qui vous entretenez des contacts rapprochés, c'est-à-dire des contacts pendant lesquels les distances de sécurité ne sont pas toujours assurées", a précisé Sophie Wilmès, la Premier ministre belge. "Il faut les respecter à tout âge, dans toutes les situations". A savoir faire ses courses seul ou accompagné d'un mineur vivant sous le même toit et pour une durée de 30 minutes seulement, " sauf en cas de rendez-vous ". Conséquence du contexte actuel, la Foire du Midi a été annulée par le bourgmestre de Bruxelles. Sont visées, les municipalités dont le taux de contamination est de 100 ou plus par semaine pour 100.000 habitants si ces contaminations ne sont pas le fait d'un nombre limité des clusters bien démarqués.

Voici un bilan inquiétant qu'affiche la Belgique: en moyenne, 279 nouvelles contaminations quotidiennes étaient rapportées la semaine dernière, soit une augmentation de 149%. Des chiffres qui ont poussé le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies à classer le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg.

La situation était particulièrement problématique dans la province d'Anvers, qui a enregistré 47% des nouvelles infections la semaine passée, et la Première ministre a appelé les autorités locales à prendre des "mesures fortes" rapidement. Depuis le début de l'épidémie, le pays dénombre 9.821 décès et 66.026 cas recensés, selon le dernier bilan dressé lundi 27 juillet.

Le recensement par les autorités des morts du nouveau coronavirus y est un des plus exhaustifs du monde puisque sont intégrés les décès possiblement liés au virus sans que cela ait pu être prouvé par un test.

Dernières nouvelles