Entrée en vigueur d'un nouveau cessez-le-feu dans le Donbass — Ukraine

Du côté ukrainien de la ligne de front dans la région de Lougansk: la force de ce dernier cessez-le-feu correspondra au nombre de jours sans victimes dans les deux camps

Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky ont échangé sur le conflit dans l'est de l'Ukraine

"Les parties se sont félicitées de la conclusion d'un accord sur un cessez-le-feu complet et global dans le Donbass, qui commencera le 27 juillet 2020 à 00H01 heure de Kiev".

Ce cessez-le-feu va permettre de suspendre le conflit militaire entre les forces ukrainiennes et les rebelles soutenus par la Russie qui a fait plus de 13.000 morts depuis 2014.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky se sont entretenus par téléphone au sujet du conflit dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les services des deux présidences, dimanche 26 juillet.

Poutine a insisté, comme il l'a fait pendant des années, sur le fait que le gouvernement ukrainien était responsable de l'échec de la mise en œuvre de l'accord de Minsk, même si la Russie a refusé de respecter les termes de l'accord, mais a également continué à affirmer son contrôle sur la frontière ukrainienne, fournir des armes et des financements aux militants et délivrer des passeports russes aux résidents des territoires. Et le président Poutine a fait part de son inquiétude concernant une loi récemment adoptée par le Parlement ukrainien, ouvrant la voie à des élections régionales en 2022, qui selon lui "est contraire aux accords de Minsk" et "met en danger les perspectives de règlement" du conflit. L'armée ukrainienne a ordonnéson "respect total ". Aucun autre incident n'a été signalé par Kiev.

L'instauration d'une cessation des hostilités durable est la précondition en vue d'une solution négociée du conflit, selon les accords de paix de Minsk de 2015.

Un cessez-le-feu "complet et global" est entré en vigueur dimanche à minuit dans l'est de l'Ukraine, a confirmé lundi matin le bureau présidentiel ukrainien. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié ce nouveau cessez-le-feu d'"étape importante pour renforcer la confiance mutuelle et désamorcer les tensions " dans la région. Les manifestants ont appelé Volodymyr Zelensky à démissionner en exigeant de "mettre fin au désarmement de l'armée ukrainienne en première ligne", d'annuler les ordres qui interdisent les représailles et opérations de renseignement dans le Donbass dans le cadre du cessez-le-feu, enfin de ne pas accorder un statut spécial au Donbass et rejeter le projet d'élections locales "avant le retrait des occupants".

Dernières nouvelles