Révélation choc sur la Corée du Nord — Coronavirus

Le leader nord-coréen Kim Jong-un

Le leader nord-coréen Kim Jong-un

S'il est confirmé, il s'agirait du premier cas officiellement recensé de Covid-19 en Corée du Nord où l'infrastructure du système de santé est particulièrement inadéquate pour traiter une telle épidémie.

Malgré la flambée des cas, le gouvernement espagnol s'est voulu rassurant, affirmant que la situation était "sous contrôle" et que les foyers étaient "localisés et isolés", dans une réponse aux Etats ayant annoncé des restrictions à l'égard de l'Espagne.

Cité par l'agence de presse officielle KCNA, dimanche 26 juillet, Kim Jong Un aurait déclaré: "On dirait que le vicieux virus est entré dans le pays".

"Ce qu'il faut éviter par-dessus tout, c'est le reconfinement général", une mesure qui serait "catastrophique" au niveau économique et social, a déclaré le Premier ministre Jean Castex.

Face au risque de recrudescence des cas de Covid-19 et à l'indiscipline de ses administrés, le président de la Région Campanie, où se trouve Naples, a durci les règles: quiconque ne portera pas de masque dans un lieu clos (édifices publics, supermarchés, bars, restaurants, commerces, transports publics) devra payer une amende de 1.000 euros.

Aux Etats-Unis, le pays le plus endeuillé avec 146.391 décès, plus de 68.000 nouveaux cas ont encore été dénombrés samedi, ainsi que 1.067 morts, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

En ce qui concerne la Corée du Sud, les cas sont de plus en plus nombreux depuis les 4 derniers mois avec 113 nouveaux cas dont 86 qui viennent de l'étranger.

Mais l'OMS a appelé à maintenir la vigilance et à observer des mesures de distanciation physique, à l'approche du festival religieux de l'Aïd al-Adha, vendredi prochain.

Dans les pays qui avaient réussi à endiguer le virus, les chiffres repartent à la hausse.

La pandémie gagne de nouveaux pays, comme la Corée du Nord, qui jusqu'à présent se disait épargnée par le virus.

En Amérique latine, les annulations de festivités et d'événements sportifs se multiplient.

Au Brésil, la traditionnelle fête de fin d'année à Rio de Janeiro, qui rassemble habituellement des millions de spectateurs sur la plage de Copacabana pour y admirer les feux d'artifice, a été annulée.

"Avec la pandémie, je devenais fou à ne rien faire à la maison".

Le Vietnam a annoncé samedi avoir détecté son premier cas de coronavirus localement transmis en près de 100 jours.

Au Japon, un match du championnat de football (J-League) a été reporté dimanche à la suite de découverte de cas de coronavirus dans les effectifs d'une des deux équipes, une première depuis la reprise de la compétition au début du mois.

Dernières nouvelles